Mobutu Nzanga plébiscité candidat à la présidentielle

0
25

Mobutu Nzanga, le leader de l’Union des démocrates mobutistes (UDEMO) a accepté la recommandation de la convention de son parti, organisée le vendredi 19 août 2011, au complexe GB, d’être le candidat du parti pour l’élection présidentielle. « Je remercie les représentants de la base du parti pour le choix porté sur moi, afin d’être candidat à l’élection présidentielle. Je l’accepte. Je m’efforcerai d’être à la hauteur de leurs attentes. Avec l’aide de Dieu, nous atteindront nos objectifs, » a-t-il dit.

Mobutu Nzanga estime que malgré les railleries et les quolibets, l’Udemo est aujourd’hui une véritable force politique du pays et a remercié les militants du parti pour cette progression. « En cette législature finissante, les enjeux sont de taille, mais nous ne faillerons pas. Nous avons parcouru le pays, nous avons entendu les cris de notre peuple et nous allons relever les défis, » a dit le leader de l’Udemo.
Il a accepté aussi la recommandation de la convention de n’être ni à droite ni à gauche. Il faut certainement comprendre par là que l’Udemo, au stade actuel, ne s’approchera de la majorité ni de l’opposition. Sur une banderole placée devant la salle, on pouvait lire « Ensemble pour une future majorité, cohérente et responsable ». Les participants à la convention de l’Udemo ont aussi levé l’option de présenter des candidats à tous les niveaux et demandé à tous les militants de se mettre en ordre de bataille.

L’Udemo tient à proposer sur le plan politique et institutionnel, un régime parlementaire pur dans lequel l’exécutif aura une responsabilité pleine et exclusive vis-à-vis de la représentation nationale qu’est l’Assemblée nationale. Le parti pense faire des avancées sur la question de la nationalité et estime que le moratoire actuel sur la nationalité a des bases juridiques illégales.
Sur le plan économique, le parti compte moderniser le commerce extérieur du pays en faisant du guichet unique une véritable réalité et ne laisse que quatre services au niveau des frontières. Il faut changer bien des choses au niveau du commerce extérieur, car une tonne brute de cobalt de la RDC est vendue à 500 dollars américains, alors que la même quantité en Zambie revient à 7.200 dollars américains après traitement. L’Udemo déplore le fait que la Rd Congo, un pays grand exportateur du bois, est devenu importateur de cure-dent de la Chine.

La convention a été présidée par le président national de l’Udemo, Mobutu Giala. Des représentants du parti venus des provinces, notamment les deux Kasaï, l’Equateur, le Maniema, le Bas- Congo, le Bandundu et Kinshasa ont à tour de rôle pris la parole et parlé dans nos langues nationales et mis de l’ambiance dans la salle.
Signalons qu’une chanson inspirée de celle de feu Lwambo Makiadi et intitulée « Candidat na biso Mobutu Sese », a été retravaillée par un groupe musical pour donner « Candidat na biso Mobutu Nzanga ». Idambuito, président du groupe parlementaire des Forces du centre, une délégation de l’Abako ayant en son l’épouse de Kimasi, et une délégation du MPR- Fait privé étaient venus soutenir la convention de l’Udemo.

Jean-René Bompolonga

LEAVE A REPLY

*