Mise en garde du Vice-ministre de l’Emploi aux inspecteurs du Travail

0
66

La salle polyvalente de la direction provinciale de l’Institut national de préparation professionnelle (INPP) Kinshasa a servi de cadre, vendredi 13 janvier 2012, à la rencontre entre le Vice-ministre de l’Emploi, Moussa Kalema, et les inspecteurs du travail. L’occasion était ainsi donnée au numéro deux de l’Emploi de rappeler ses collaborateurs à l’ordre.

En effet, le comportement affiché par les inspecteurs du travail dans l’exercice de leur mission laisse trop à désirer. L’inspection générale du Travail est en passe de devenir une caisse de résonance des employeurs. En d’autres termes, la légèreté avec laquelle ces derniers traitent les dossiers leurs soumis est déconcertante, mieux laisse transparaître leur complicité implicite. Certains employeurs recourent à des pots-de-vin pour acheter les consciences professionnelles des inspecteurs qui mordent facilement à l’hameçon. Corruptibles, leur neutralité devient douteuse.

Et pourtant, a rappelé le Vice-ministre Moussa, les inspecteurs du travail ont pour mission de faire appliquer la loi, mieux la législation dans toute sa rigueur et en tout équité; de booster l’emploi; de jauger la quantité et la qualité de l’emploi en République démocratique du Congo. Pour ce faire, il les a exhorté à défendre et surtout protéger l’emploi de leurs compatriotes, à changer de mentalité en faisant preuve de patriotisme. Car, a-t-il souligné, l’emploi est devenu un casse-tête pour le gouvernement congolais.

Les difficultés de travail

Dans son mot d’introduction, le représentant de l’inspecteur général du travail a brossé, de façon succincte, les conditions de travail des inspecteurs du Travail. Il a relevé notamment : le manque de matériel roulant pour le déplacement ou mobilité, de l’absence de matériel de bureau et autres instruments de travail. En bref, l’inspecteur du Travail congolais est dépourvu de tout moyen, même élémentaire, pour le bon déroulement de son travail.
Dans sa réponse, le Vice-ministre Mussa Kalema a promis de faire rapport au gouvernement pour des solutions appropriées.

Moussa Kalema satisfait des prouesses de l’INPP

Bien avant de rencontrer ses collaborateurs, le Vice-ministre de L’Emploi, Moussa Kalema, a effectué une visite guidée de toutes les filières de l’Institut national de préparation professionnelle. A cette occasion, le numéro deux de l’Emploi congolais n’a pas caché sa grande satisfaction face à la modernisation en marche dans cet établissement public. Il a loué en termes clairs le travail abattu par le staff dirigeant de cette institution nationale qui, avec un sens aigu du management arrive à matérialiser la politique sociale du gouvernement. Et ce, par l’apprentissage des métiers aux jeunes pour la qualification professionnelle et la création des emplois.
Réagissant aux propos très encourageants du Vice-ministre Moussa Kalema, l’Administrateur directeur général de l’INPP, Maurice Tshikuya Kayembe, s’est réjoui d’abord du choix de son établissement comme cadre pour cette rencontre, avant de faire observer à l’intention de son hôte de marque que l’on ne peut pas parler « Emploi » sans évoquer le développement des compétences. Question de compétitivité sur le marché d’emploi.

Michel  LUKA 

LEAVE A REPLY

*