Ministère de l’Industrie : six génies gratifiés des brevets d’invention

0
459

Sous l’impulsion d’Anicet Kuzunda Mutangiji, ministre de l’Industrie, une cérémonie de remise officielle des brevets aux inventeurs congolais a été organisée le lundi 11 avril 2011 à l’Hôtel Sulutani.

En présence du Secrétaire général à l’Industrie, Bertin Kanunu, ainsi que des représentants du corps diplomatique, le directeur de la promotion industrielle, Ilunga, a présenté à l’assistance les « créateurs » ainsi que leurs œuvres. Dans le lot, Mme Marie-Claire Yandju Dembo, professeur d’Université, a reçu son brevet grâce à la production d’un micro-ferment pour la transformation de manioc. A en croire les spécialistes, ce dispositif permet non seulement de réduire la température et le temps de fermentation (30 heures au lieu de 72 heures), mais aussi de supprimer la cyanure du manioc, élément dangereux pour l’organisme humain. Quant à son homologue, le professeur Pierre Lowola, du Département de Chimie de l’Université de Kinshasa, il est primé pour l’invention du « Petropalm ». Il s’agit d’un carburant pour moteur diésel (véhicules, bateaux, groupes électrogènes) obtenu à base de l’huile de palme. D’après lui, le Petropalm a été mis au point pour deux raisons : combattre la pauvreté des populations paysannes et lutter contre le déficit énergétique en RDC.

Le troisième inventeur récompensé est le colonel-pharmacien Gilbert Kembo Nkabe-E-Bwin. Inventeur du « Spilanthol A.H.T », des suppositoires rectaux, traitant efficacement les hémorroïdes et des lombalgies d’étiologies diverses, avant de relever  la libido adulte. Détenteur d’un laboratoire pharmaceutique Asaphy-Kin depuis 1995, le colonel Gilbert Kembo a aussi mis au point d’autres formules thérapeutiques avec des principes actifs d’origines végétales. L’autre bénéficiaire, Pierre Engebene, est l’inventeur d’un  « barrage dynamique » dont l’objectif est d’exploiter la réversibilité universelle, un phénomène perpétuel de transformation de l’énergie mécanique en énergie électrique, utile en milieu rural. Pour sa part, Paul Vangadio est primé pour avoir créé un dispositif pour transporter les œufs sans danger, sans risque de les casser.
Enfin,  cerise sur le gâteau, est l’invention de Samuel Tshibal Key consistant à commander à n’importe quelle distance par téléphone cellulaire les équipements électroménagers.

Kuzunda engagé dans la lutte contre la contrefaçon

Très attaché à la créativité et à la découverte, le ministre de l’Industrie Anicet Kuzunda Mutangiji s’est engagé à continuer à soutenir la campagne de vulgarisation lancée à l’échelle nationale en vue de la promotion de la culture de protection des droits de propriété intellectuelle et de lutte par la même occasion contre le fléau de la contrefaçon et de la concurrence déloyale. Ainsi, dans le cadre de la promotion des inventions et découvertes, son ministère est déterminé à encadrer et à accompagner les inventeurs en assurant leur protection et en mettant également en place un cadre de concertation avec les utilisateurs potentiels desdites inventions, tout en assurant à terme leur exploitation par la concession des licences d’exploitations.
Au nom des lauréats, Mme Yandju Marie-Claire a fait noter que le développement de notre pays dépendra aussi de notre capacité à transformer les richesses. Dès maintenant, elle et ses collègues inventeurs, se sont engagés à accompagner l’Etat dans sa quête du progrès.

Tshieke Bukasa

LEAVE A REPLY

*