Ministère de combat spirituel : le 4ème symposium réarme les chrétiens

0
1284

images (12)Ils étaient nombreux,  venus de tous les coins du monde pour assister aux assises du  4ème symposium International sur le Combat Spirituel. Ces assises ouvertes le dimanche 13 octobre par le couple Olangi, ont pour thème : «vous les avez vaincus, parce que celui qui est en vous est plus grand que celui qui est dans le monde», 1 jean 4 :4. Ces séances de prière se tiennent à la 17ième Rue, l’un des sièges du Ministère de Combat Spirituel.

«… il en tira une pierre et la lança avec la fronde. Il frappa le philistin au front, la pierre s’enfonça dans son front et le philistin tomba la face contre la terre…. », C’est de cet extrait du livre de 1samuel 17,42-50 que l’apôtre et évangéliste Joseph Ezéchiel Olangi (communément appelé Papa Olangi)  a tiré l’essentiel de son message à la première soirée consacrée au lancement de ces assises qui prendront fin le samedi 19 octobre. Le mot de bienvenu était dit par le disciple Elise Butalale, président du comité d’organisation.

L’objectif principal est d’amener les chrétiens qui fréquentent ce ministère à avoir l’humilité.

«Nous ne sommes pas une église. Les chrétiens ne sont pas fidèles de Maman Olangi mais plutôt les enfants de Dieu et fidèles de leurs églises respectives. Vu, le message et la vision que nous avons reçus de Christ, cette marrée humaine vient participer à la croissance de leur foi…», a souligné Papa Olangi. Cette 4ème édition du symposium  ouvre les portes à d’autres hommes de Dieu œuvrant dans le secteur du combat spirituel pour donner au peuple de Dieu des nouvelles stratégies et techniques de combats.

Maman Elisabeth Olangi Wosho Onyumbe soulignée que le 4ème symposium du Centre Peniel Mondial doit apporter un changement dans la vie des enfants de Dieu. Il est question de croire et de marcher dans la crainte de l’Eternel. Tout sera accessible et facile à recevoir auprès de Jésus-Christ. Il faudrait noter que le Centre Peniel Mondial a été créé en 1992, quelques années après la matérialisation de la vision du ministère de Combattant  spirituel.

Il sied de noter que les thèmes choisis pour les différentes éditions du symposium dépendent des inspirations et orientations données par le Saint Esprit. Le 1er symposium consacré à réveiller la conscience des chrétiens. C’était un rappel sur des réalités spirituelles auxquelles ces derniers sont confrontés sans le savoir. Le 2ième  a porté sur «les armes de Dieu renversent les forteresses». Il était question d’apprendre aux chrétiens les différentes manières et moyens de combattre leurs ennemis. Et, le 3ème avait pour thème : «ils te feront la guerre mais ils ne te vaincront pas».

Dorcas NSOMUE  

LEAVE A REPLY

*