Minaku promet à Kabund de consulter Kengo

0
315

Transmis copie pour information à (aux) :
L’Honorable Président du Sénat et Estimé Collègue ;
Honorables Membres du Bureau de l’Assemblée nationale ;
Monsieur le Président du Groupe parlementaire UDPS&Alliés
(Tous) Palais du Peuple
A Kinshasa/Lingwala

Monsieur le Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur et Sécurité
Monsieur le Gouverneur de la Ville-Province de Kinshasa
(Tous) à Kinshasa

Accusé de de réception
Exposition au Palais du Peuple de la dépouille du Président Etienne
TSHISEKEDI WA MULUMBA

Monsieur le Secrétaire Général,
Je me fais le devoir d’accuser réception de lettre
n°046/UDPS/PP/SG/JMKK/2017 du 03 mai courant par laquelle vous
demandez au nom de la Présidence de votre Parti politique, l’Union
pour la Démocratie et le Progrès social (UDPS), que la dépouille
mortelle de son Président, Monsieur Etienne TSHISEKEDI WA MULUMBA
d’illustre mémoire, soit exposée au Palais du Peuple, le siège de deux
Chambres du Parlement et ce,, « dès le jour de l’arrivée du corps à
Kinshasa jusqu’à l’enterrement » devant intervenir sine die.
Avant de rencontrer le fond de cette demande d’ordre ontologique à
haute portée ethnoculturelle dans notre société, je tiens à vous
réitérer, au nom de toute la Représentation nationale et au mien
propre, l’expression de ma sympathie et de ma profonde tristesse dues
à la disparition de ce personnage de grande envergure reconnu comme
tel ici autant qu’à l’extérieur du pays.
Pour  parer au plus pressé, vu l’échéance assez rapprochée de la date
d’arrivée du corps, je vous annonce déjà, sans préjudice de son agenda
personnel, la séance de travail que je devrais  avoir, à cet effet,
avec mon Estimé Collègue du Sénat, étant donné que l’objet de votre
sollicitation requiert une autorisation conjointe des Speakers des
deux Chambres législatives. C’est la lettre et l’esprit des
dispositions pertinentes de leurs Règlements intérieurs respectifs, le
siège du Parlement étant un espace inviolable.
Dans le même ordre d’idée, je note que le Parlement est actuellement
en pleine session ordinaire et que chacune des deux  Chambres a un
agenda à respecter. Il y a donc lieu de nous faciliter la tâche en
communiquant promptement le jour et la date de la levée effective du
corps aux fins d’inhumation, dans le respect strict des lois et
règlements de la République.
S’agissant du lieu d’inhumation, c’est au Gouverneur de la Ville de
Kinshasa que revient, ainsi qu’il est de droit, la charge de faire
appliquer les dispositions pertinentes des différentes Ordonnances et
Arrêtés fixant le régime des funérailles et sépultures dans la
Capitale.
Pour ma part, je forme le vœu de voir le deuil de cet homme qui a
lutté pour l’Etat de droit, dépasser les clivages politiciens et
servir de ferment  de cohésion en cette période pré-électorale.
Vous renouvelant une fois de plus les mots de mes condoléances les
plus attristées, je vous  prie d’agréer, Monsieur  le Secrétaire
Général, l’assurance de ma parfaite considération.

Aubin MINAKU