Mgr Tharcisse Tshibangu interpelle les Congolais

0
451
C’est à une véritable interpellation que Mgr Tharcisse Tshibangu Tshishiku, évêque émérite du diocèse de Mbuji-Mayi et Président du Conseil d’Administration des Universités du Congo a convié le peuple congolais le vendredi 13 juillet 2012 à l’occasion de la cérémonie de baptême et de présentation de son ouvrage intitulé : « Eglise de Mbuji-Mayi toujours plus loin, toujours plus haut » sortie aux éditions Epiphanie. « Le moment est venu pour que chacun se pose chaque jour la question de savoir si ce qu’il fait est à même de contribuer à l’édification d’un monde meilleur », a-t-il dit dans son message de remerciements. 
  En quelques mots, l’ancien Recteur magnifique de la célèbre Université Lovanium s’est adressé à la conscience collective pour poser une question de fond : « qu’avons-nous fait de notre Congo ? ». Question intéressante s’il en est en cette période où l’on assiste à la néantisation des repères et où la nouvelle culture est celle de l’enrichissement illicite, de l’appauvrissement des plus pauvres, du vol, du viol, du détournement et de l’impunité. 
En posant à chaque congolais la question de savoir si ce qu’il fait contribue à l’édification d’un monde meilleur, Mgr Tshibangu espère des réactions qui aillent dans le sens d’une véritable remise en question individuelle et collective, parce que nous devons tous avoir le courage de nous regarder dans le miroir et de nous demander ce que nous faisions au moment où le pays engageait sa descente aux enfers.
 
Pour revenir à la cérémonie de présentation de l’ouvrage proprement dite, il y a lieu de signaler que tout a commencé par l’exposé du Révérend Père Muyaya, directeur général des éditions Epiphanie qui a rappelé les différentes étapes parcourues jusqu’à la parution de l’ouvrage. Il a été relayé par le Révérend Père Léon de Saint-Moulin qui a procédé à la présentation et à l’analyse du contenu de l’ouvrage.
Parlant d’abord de l’auteur, Léon de Saint-Moulin a rapidement retracé la biographie de l’auteur et son parcours pastoral. Il a ainsi rappelé que  Tharcisse Tshibangu Tshishiku est né en 1933 à Lubumbashi. Ordonné le 9 août 1959, il compte parmi les premiers prêtres de l’Archidiocèse de Lubumbashi.
Il est proclamé docteur et maître en théologie de l’Université Catholique de Louvain (Belgique) en 1965, expert théologique officiel au Concile Vatican II (1962-1965), évêque auxiliaire de l’Archidiocèse de Kinshasa (1970-1992),et évêque diocésain de l’Eglise de Mbuji-Mayi (1992-2009).
Au plan des responsabilités scientifiques, Mgr Tshibangu fut successivement Recteur magnifique de l’Université Lovanium de Kinshasa (actuelle Unikin) et de l’Université Nationale du Zaïre (1967-1981), chancelier et président du Conseil d’administration des universités du Congo de 1981 à ce jour, étc.
Il fut également président des Etats généraux de l’Education du Congo-Zaïre en 1976, directeur exécutif de la Fondation Universitaire du Congo (FUC) et président de la Fondation pour l’Avenir de l’Afrique (FONDAF).
 
Trois grandes parties
 
En ce qui concerne le livre, celui-ci est composé de trois grandes parties, à savoir : les lettres pastorales, les messages épiscopaux, et quelques homélies de circonstance.
Bien avant, dans la table synthétique des matières, on a la présentation de l’auteur de l’ouvrage Mgr Tshibangu (pp. 11-14), la lettre du Pape Jean-Paul II à l’occasion du jubilé de Mgr Tshibangu du 6 décembre 1995 (pp.15-16), l’introduction générale : la vision pastorale de Mgr Tshibangu, évêque de Mbuji-Mayi (17-50).
Dans la 1ère partie consacrée aux lettres pastorales, ces dernières sont subdivisées en trois parties. A savoir : lettres pastorales de Noël (pp 53-79), lettres pastorales de carême (pp 81-104), lettres de circonstance (107-174).
 
Dans la 2ème partie, on trouve les messages épiscopaux de Noël (177-199), les messages épiscopaux de Pâques (pp 201-243), les messages épiscopaux de circonstance (pp 245-304).
 
Enfin, la troisième et dernière partie se rapportant aux homélies de circonstance (305-357), concernent celles prononcées notamment à l’occasion du jubilé épiscopal du 6 décembre 1995, de la cérémonie d’expiation et eucharistie d’action de grâce suite aux événements regrettables du 4 avril 1997 (abandon de la ville de Mbuji-Mayi par les ex-Faz, et l’entrée de l’Afdl), l’ordination épiscopale de l’évêque auxiliaire Mgr Bernard Kasanda le 14 juin 1998, etc.
Dans la conclusion générale du livre, l’auteur s’est appesanti sur « les responsabilités de l’église du Congo : aujourd’hui et demain ».
La présentation terminée, l’auteur de l’ouvrage a été invité à dire son mot  de remerciements.
Mgr Tharcisse Tshibangu a qualifié son ouvrage de recueil des œuvres pastorales, et exprimé toute sa reconnaissance à toutes personnes ayant contribué à sa réalisation. 
 
Il a terminé par l’interpellation de ses compatriotes pour que chacun s’interroge au quotidien si ce qu’il fait est à même de contribuer à l’édification d’un monde meilleur.
Malgré l’âge, Mgr Tshibangu a épaté l’assistance par sa lucidité, sa verve oratoire et sa finesse d’idées, ainsi que sa bonne forme physique.
Il importe de signaler que l’Evêque émérite de Mabuji-Mayi a passé 17 ans, soit de 1992 à 2009, à la tête du diocèse de la capitale mondiale du diamant industriel.
Le livre a été baptisé par un représentant de la Conférence Episcopale Nationale du Congo, Cenco.
 
Dom

LEAVE A REPLY

*