Mgr Luis Mariano (Nonce apostolique) : «la RDC est aujourd’hui malade! Son grand mal c’est qu’elle a perdu son unité »

0
317

Dans son message à l’occasion de la prière pour la paix organisée ce jeudi 23 novembre 2017 à la Paroisse Sacré Cœur de Kinshasa par les religieux en communion avec le Pape François sur la RDC et le Soudan du Sud, le Nonce apostolique auprès de la RDC, Mgr Luis Mariano Montemayor, a fait l’autopsie de la crise congolaise.

«Nous tous sommes témoins des innombrables souffrances physiques,
psychologiques et morales de nos frères et sœurs dans ce pays, béni
pourtant par Dieu mais déchiré par les hommes. Comment sommes-nous
arrivés à ce point, dans un pays aussi riche de ressources et plein de
potentialités humaines? Je n’arrive pas encore à comprendre. Oui, la
RDC est aujourd’hui malade! Son grand mal, c’est qu’elle a perdu son
unité, elle est tentée de se diviser! Le sens de la recherche du bien
commun s’est perdu ! Poussés par les intérêts propres, personnels,
familiaux, tribaux, régionaux, politiques, les uns se sont dressés
contre les autres ! Et, comme dans la vision du prophète Daniel sur le
destin du grand Royaume de Babylon, dans la Bible, la RDC risque de se
transformer en un géant aux pieds d’argile »,  a dit le représentant
du Pape.
Il a terminé son adresse par un message d’espoir.
« Mais la RDC n’est pas condamnée à une dégradation inévitable. Bien
au contraire. Elle peut tirer des leçons de ses erreurs. Elle a une
grande vocation. C’est la vocation à devenir une oasis de paix pour
tous ses habitants, un pays hospitalier pour tous les voisins qui
fuient la violence et, même, un grand fournisseur des ressources pour
le développement, non seulement de son propre peuple, mais du monde
entier! Voilà sa vocation naturelle », a-t-il ajouté.
Toujours ce jeudi, le Pape a dit une « Prière pour la paix au Soudan
du Sud et en République Démocratique du Congo », en la basilique
Saint-Pierre (Rome).