Mémo de la Société Civile de l’Ituri au Chef de l’Etat

0
107
Excellence Monsieur le Président de la République,
 
Depuis le 10 mai 2017, date à laquelle, le Bureau de Coordination de la Société Civile de l’Ituri a adressé à votre Excellence son cri d’alarme par rapport à la Gouvernance de la Province, plusieurs faits marquant se sont produits dont nous pouvons citer sans être exhaustif.
1.         Dépôt de la motion de défiance contre le Gouverneur de la Province de l’Ituri en date du 11 mai 2017 ;
2.         Voyage des membres du Bureau de l’Assemblée Provinciale de l’Ituri à Kinshasa sur invitation du VPM en date du 12 mai 2012 ;
3.         Manifestation spontanée de la population de la ville de Bunia toute tendance confondue avec des messages comme : nous soutenons le Chef de l’Etat, soutenons ici motion contre Abdallah, réclamons sa démission… les gardes du corps reprochés du Gouverneur auraient tiré des balles réels sur les manifestants inoffensifs. Ceci aggraverait la situation s’il y a avait des victimes.
4.         Manifestation autorisée des élèves et enseignants de 2 écoles musulmanes de Mambasa (Almajidi) et l’école (St Islamique) soutenue par le Gouverneur le 16 mai 2017;
5.         Trois journées ville morte décrétées par la société civile de Byokato du 12 au 15 mai 2017, dans le territoire de Mambasa à cause de l’insécurité grandissante et kidnapping à répétition :
6.         Jet des tracts contre la Société civile de l’Ituri, citant nommément la personne de Jean-Bosco Lolo pour des faits irréels en date du 16 mai 2017 ;
7.         Communiqué de presse de la Société civile de Mahagi soutenant les actions de la coordination provinciale de Bunia sur la mauvaise gestion de la province et la motion des députés provinciaux en date du 17 mai 2017 ;
8.         Déclaration de la communauté tribale du Gouverneur, reconnaissant l’affinité familiale entre le gouverneur et le Président de la commission Ecofin, rendant impossible le contrôle de son propre frère, monsieur Leku est le conseiller du gouverneur, mais n’a pas qualité de parler au nom de la communauté Mambamusa de Mombasa.
9.         Plusieurs déclarations de différentes couches de la population et des personnalités sur les voies des ondes et les réseaux locaux, il apparaît clairement que le Gouverneur cherche à forcer les choses pour distraire la population. Il fait tout pour que le quorum ne soit pas atteint pour empêcher de débattre de la motion.
Le Bureau de la Coordination de la SOCIT remercie les éléments de la PNC de la ville de Bunia qui ont promptement réussi à contenir cette manifestation de la population, non annoncée au préalable comme requis par la loi. Nous déplorons les comportements de ces policiers qui sont intervenus pendant qu’ils devraient être à la résidence du Gouverneur, il est à noter que le Bureau de coordination n’a pas été organisateur de cette manifestation.
            Nous voudrions porter à l’attention de toutes les autorités du pays que le Gouverneur de l’Ituri est dans une forte campagne de détournement de l’attention de l’opinion vers d’autres problèmes dont le dossier de l’immeuble où se trouve l’UNIBU. Nous demandons à Monsieur Olenga Espoir, communicateur du Gouverneur, d’arrêter de cracher sur le peuple iturien en enfonçant davantage son patron, il publie constamment sur les réseaux sociaux que son patron est expert en motions et s’appellerait même monsieur «Motion» au niveau de l’Assemblée Nationale.
            Nous constatons avec beaucoup de regret que le Gouverneur continue à tirer sur les cordes sensibles des communautés de l’Ituri en montant les unes contre les autres et même cherchant à créer des fissures dans les groupes de personnes. Sagement, le gouverneur ferait mieux d’arrêter de frustrer la population, souverain primaire (Députés Provinciaux et le Gouverneur), la population donne son pouvoir à qui elle veut, la population a le droit de connaître la destination de l’argent qu’elle paie et a l’obligation de maintenir la collaboration avec leurs élus et soutenir publiquement les actions de leurs élus contre le Gouverneur.
            Nous demandons à l’Assemblée provinciale de l’Ituri de jouer convenablement son rôle comme attendu par le peuple.
            Et si par l’impossible, le Bureau de l’Assemblée provinciale ne réalisait pas correctement son travail du fait d’un nombre réduit des députés provinciaux, les 4 ministres non remplacés à dessein actifs, la population, les sanctionnera durement.
Le Bureau de coordination vous soutient et vous remercie très sincèrement pour vos engagements en faveur de la paix et le développement de la province de l’Ituri.
 
Fait à Bunia, le 18 mai 2017
Pour le Bureau de Coordination de la SOCIT
Me Jean-Bosco LALO KPASHA
Coordonnateur