Même les membres du bureau insécurisés

0
35

La situation d’insécurité créée hier par les militants du Palu au Palais du peuple, n’a épargné personne ! A l’extérieur comme à l’intérieur de l’hémicycle, la sécurité des députés tout comme du public dont les journalistes n’était pas garantie.

Ayant d’abord pris place au balcon où ils étaient autorisés, les militants du parti ont péché par la violation du Règlement intérieur de l’Assemblée nationale qui interdit aux non députés, c’est-à-dire le public venu assisté à la plénière, de réagir au déroulement des travaux de la plénière.

Avant de provoquer un bruit infernal qui ne pouvait pas permettre aux élus de siéger normalement. Ils scandaient des chants hostiles aux députés de l’opposition signataires de la motion, s’en prenant aussi au bureau en disant « Libérer le Congo ».

C’est dans cette ambiance de manque de sérénité que le bureau a fait son entrée dans la salle des congrès, sous les huées. Le président Boshab s’est plaint d’avoir étébousculé au passage. Ce qui a énervé les députés, même ceux de la majorité. 

Eliane Tshiabu (Stg/Unikin)

LEAVE A REPLY

*