Membre du G7, l’ACO met en garde les imposteurs

0
162

g7Prévue pour 2016, la tenue de élection présidentielle devant sanctionner la fin du deuxième mandat du Président Joseph Kabila ne cesse de défrayer l’actualité nationale. Deux positions majeures se sont dégagées au sein de la classe politique. Pour les uns, il est important d’organiser les élections dans le délai constitutionnel. Les autres par contre,  il faut des conciliabules avant la tenue de ces élections.  Cette deuxième position est à la base de plusieurs mécontentements au sein des tenants du pouvoir. Raison pour laquelle, un groupe composé de sept parties politiques, dans une lettre adressée, le 14 septembre 2015, à l’autorité morale de la majorité présidentielle, a demandé le respect strict de la constitution. Lettre qui est à la base de leur divorce avec cette plate forme politique. C’est le cas du parti politique Avenir du Congo(ACO) qui, au cours d’un point de presse tenu hier mardi 29 septembre 2015, au restaurant le ciel, dans la commune de la Gombe,  à exprimer son soutient à son président  National l’honorable Dany Banza Maloba.

            Dans une déclaration lue par l’honorable Olivier Mutuale, l’ACO a reconnu avoir suivi avec beaucoup d’intérêt l’actualité politique de l’heure. Après examen minutieux de la lettre du 14 septembre, le comité national de l’ACO a confirmé son soutient à la position de son président national. Il a invité tous les membres de l’Avenir du Congo  en particulier, et le peuple congolais en général à la vigilance tous azimuts. L’Avenir du Congo a dénoncé l’intolérance qui est une antivaleur dans la démocratie. Il a par ailleurs, réitéré son indéfectibilité à son président National, l’honorable Dany Banza Maloba.

            Cependant, le comité national de l’ACO a mis en garde toute imposture au nom du parti politique Avenir du Congo. Il a averti tous ceux qui se sont désolidarisés des idéaux du parti de ne plus utiliser, ni engager le parti sous réserve d’éventuelles poursuites judiciaires. A ce comité de préciser qu’à l’issue de la réunion extraordinaire du comité national sanctionné par le procès verbal n°ACO/001/L’SHI/25/09/015, il a constaté l’auto exclusion de Patrick Bologna, ancien secrétaire général, de Piko Mwepu et Simplice Ilunga Monga. Auto exclusion qui a eu comme conséquence, l’élection de l’honorable Monga Banza Tutu comme Secrétaire Général et secondé par Sama Lukonde Kyenge et l’honorable Menantangu Victor.

            Par ailleurs, Olivier Mutuale a précisé que ceux qui sont en marge du comité national doivent savoir qu’ils sont députés par rapport à la liste du parti politique. ACO est écarté de la majorité donc, c’est tout le parti qui part en soutien du peuple congolais. La politique étant dynamique, il est normal de soutenir le président de la République même en dehors de la plate forme de la majorité. Avec l’attitude du G7, la RDC a vu naître une nouvelle force vive centriste qui amènera une nouvelle donne de la vie politique. Ceci va combler le vide créé par l’opposition et le pouvoir.

Yves Kadima