Meeting du stade Tata Raphaël : MP, une grande réussite sur fond de polémique

0
659

majoritéLa Majorité Présidentielle (MP) a réussi sa sortie à travers le meeting populaire organisé le vendredi 29 juillet 2016 au stade Tata Raphaël. Contrairement à ce qui se racontait à la ville, notamment un fiasco en termes de popularité pour faire le plein du stade de football choisi pour ce rassemblement politique, les sociétaires de Joseph Kabila s’en sont bien tirés.

Chaque parti politique membre de la majorité s’était impliqué, et devait mobiliser ses troupes pour ce grand rendez-vous qui constituait par ailleurs un véritable test pour les compagnons d’Aubin Minaku Ndjalandjoko. Voilà ce qui justifie la multitude de drapeaux des
formations politiques de  la mouvance présidentielle qui avaient envahi tout le pourtour du stade Tata Raphaël, ainsi que les environs, jusqu’au quartier Matonge, dans la commune de Kalamu.

Tous les gros poissons de la majorité présidentielle avaient répondu présents à l’appel du Secrétaire général de la MP qui est en même temps président de la  chambre basse du Parlement Aubin Minaku. Il y avait entre autres personnalités, le Secrétaire général du PPRD (Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie) Henri Mova Sakanyi, le Premier ministre Augustin Matata Ponyo, le vice-premier ministre et ministre de l’Intérieur et Sécurité, Evariste Boshab, Ramazani Shadari

Les leaders et responsables d’autres partis membres de la majorité
étaient non seulement présents au meeting, mais avaient également
mobilisé pour la réussite du rassemblement. C’est le cas de Lambert
Mende Omalanga de la CCU, de Pius Muabilu du CNC, ainsi que d’autres
chefs des partis qui soutiennent les actions de Joseph Kabila.
L’animation était au point. Des chants et des pas de danse exécutés
en vue de manifester l’attachement aux actions de Joseph Kabila et à
toutes les institutions républicaines et leurs animateurs. C’est dans
cette ambiance sous un soleil que le Secrétaire général de la majorité
a pris la parole pour s’adresser brièvement au public en lingala,
langue parlée dans la capitale et dans quelques provinces de l’Ouest
de la République Démocratique du Congo.

Attachement au Dialogue et aux élections
Aubin Minaku a saisi cette occasion pour réaffirmer l’attachement de
sa famille politique au dialogue convoqué par le chef de l’Etat,
Joseph Kabila Kabange. Il en a également profité, au nom de tous les
membres de la Majorité présidentielle, pour réitérer leur soutien à
l’Autorité morale de la MP, Joseph Kabila.
Pour cela, les membres de la majorité ont encore une fois lancé un
appel pathétique à tous les fils et filles du Congo à adhérer à l’idée
du dialogue en vue de se parler et chercher des solutions pacifiques
aux problèmes qui assaillent la nation. Pour eux, tout celui ou toute
celle qui s’oppose au dialogue, veut des troubles. Alors qu’eux
militent pour la consolidation de la paix chèrement acquise après
plusieurs années de guerre dont la RDC a été victime.
Les sociétaires de la MP ont aussi réaffirmé, par la même occasion,
leur engagement pour le respect de la Constitution, en commençant par
leur Autorité morale.
Parlant des élections, le Secrétaire général de la majorité
présidentielle a réaffirmé la disponibilité de sa famille politique à
rentrer auprès du souverain primaire en vue de solliciter un nouveau
contrat. Tous ceux qui refusent les élections, sont des ennemis de la
paix et de la démocratie, a-t-il martelé.
Avant d’inviter la Commission électorale nationale indépendante, CENI
à poursuivre le processus en incluant notamment l’enrôlement de
nouveaux majeurs.
On pouvait lire sur des banderoles géantes déployées au stade. La MP dit oui :
– A Joseph Kabila Kabange;
– Au  respect de la constitution, du 1er au dernier article (229) ;
– Au dialogue politique national inclusif ;
– A l’enrôlement des électeurs ;
– A la démocratie de la base au sommet.»