Meeting de l’Ensemble ce samedi à la place Sainte Thérèse : les Katumbistes promettent d’éventrer le boa

0
283

Tous les ingrédients sont réunis pour le meeting de l’Ensemble fixé à ce samedi 9 juin 2018 à la place Sainte Thérèse, dans la commune de Ndjili. Il y a lieu de signaler que le gouverneur de la ville de Kinshasa vient de prendre  définitivement acte du rendez –vous
politique des Katumbistes à l’est de Kinshasa.
En réaction, les sociétaires de l’Ensemble ont salué, à travers leur
secrétaire général, la décision de l’autorité urbaine. Delly Sesanga
en a profité pour demander aux autorités du pays de garantir davantage
les libertés publiques sur l’ensemble du territoire national et
surtout dans les provinces où les membres de leur plate-forme,  dans
l’exercice des droits leur reconnus dans la Constitution, sont traqués
par les forces de l’ordre.
Après le quitus de l’autorité urbaine, la balle est maintenant dans
le camp des acteurs de l’Ensemble qui ont l’obligation des résultats
le jour du meeting.
Ils doivent  démontrer à la face du monde leur capacité de
mobilisation à Kinshasa avant d’entamer une quelconque tournée dans le
Congo profond.
Les lieutenants de Moise Katumbi, qui se sont déployés pendant plus
d’une semaine dans les coins stratégiques de la capitale pour
mobiliser les kinoises et kinois à participer à leur meeting, ne
doutent plus de leur capacité à remplir les quatre terrains de la
Place Sainte Thérèse et gagner leur test de popularité à Kinshasa.
Pierre Lumbi, Delly Sesanga, Christophe Lutundula, Jean Claude Vuemba,
Jean Bertrand Ewanga, Christian Mwando, Franck Diongo, Moise Moni
Della et tous les autres animateurs de l’Ensemble sont désormais unis
pour relever ce défi.
Les précités promettent d’éventrer le boa à la place Sainte Thérèse.
Selon des indiscrétions parvenues aux médias, ils ne manqueront pas de
dénoncer les manouvres du pouvoir en place pour bloquer le processus
électoral, afin de maintenir Joseph Kabila au pouvoir au-delà du 23
décembre 2018.
Cette date-butoir, arrêtée librement par la CENI pour l’organisation
des élections présidentielle, législatives nationales et provinciales,
est maintenant considérée au niveau de l’Ensemble comme la ligne rouge
à ne pas franchir.
La grande surprise du meeting de l’Ensemble pourrait être, selon
certaines rumeurs, le message en live de Moise Katumbi aux Kinoises et
Kinois.
Concernant les poursuites judiciaires qui pourraient empêcher le «
ticket gagnant » de l’Ensemble, qui se trouve en exil  à l’extérieur
du pays, à quelques jours de la convocation du corps électoral, Pierre
Lumbi a assuré, lors de son dernier point de presse, que Katumbi
reviendra incessamment en homme libre à Kinshasa.
ERIC WEMBA

Transmis copie pour information à :
– Son Excellence Monsieur le Vice-Premier Ministre,n Ministre de
l’Intérieur et Sécurité,
– Monsieur le Vice-Gouverneur de la Ville de Kinshasa
– Monsieur le Ministre Provincial de la Population, Sécurité et Décentralisation
– Monsieur le Commissaire Provincial de la Police Nationale
Congolaise/Ville de Kinshasa
– Monsieur le Directeur Provincial de l’ANR/Ville de Kinshasa
– Monsieur le Bourgmestre de la Commune de Ndjili
(Tous) à Kinshasa
Concerne : Accusée de réception

A l’Honorable Delly Sesanga
135, Avenue de l’Enseignement
À Kinshasa/Kasa-Vubu

Honorable,
J’accuse réception de votre lettre collective dont référence en
concerne, laquelle a retenu mon attention.
A cet effet, je prends acte de la tenue de meeting prévu pour le 09
juin 2018, de 10 heures à 16 heures, à la Place Sainte Thérèse dans la
commune de Ndjili.
Aussi, je vous invite à veiller, au cours du déroulement de votre
activité, au strict respect des dispositions de la loi régissant les
manifestations et réunions publiques en République Démocratique du
Congo.
Le Commissaire Provincial de la Police Nationale Congolaise ainsi que
le bourgmestre de la commune de Ndjili, qui me lisent en copie, sont
chargés,  chacun en ce qui le concerne, de prendre les dispositions
nécessaires pour assurer le maintien de l’ordre public.
Veuillez agréer, Honorable, l’expression de mes sentiments patriotiques.
André Kimbuta