Mbatshi Batshia encourage les recenseurs de «REPERE»

0
74

La Régie Provinciale d’Encadrement et de Recouvrement des Recettes (REPERE) est une structure que le gouvernement provincial sous la férule de Simon-Floribert Mbatshi Batshia a créée. Elle l’est dans le cadre de la recherche des moyens financiers en vue de permettre au gouvernement provincial de pouvoir disposer des fonds générés localement. Lesquels seront capitalisés dans la réalisation du programme quinquennal du gouvernement provincial. Depuis quelques jours, la Direction Générale que dirige Gabin Mazonzika Nzala Kimvuela a largué à travers la Ville de Matadi des jeunes recenseurs commis à l’identification des assujettis aux impôts et revenus locatifs.

Le gouverneur de province a longuement conféré avec le D.G de la «Repere» assisté de ses proches collaborateurs. Toutes les parties ont passé en revue les activités de cette régie financière du gouvernement provincial. Le chef de l’exécutif provincial a rappelé les instructions qu’il ne cesse de donner à ses collaborateurs dans le cadre de la maximisation des recettes locales. En un mot comme en dix, la tendance est à la hausse avec les recettes générées grâce aux stratégies mises en place par le directeur général, Gabin Mazonzika. Ce dernier est décidé avec le concours de ses collaborateurs proches et lointains de ne pas lésiner sur les moyens pour rejoindre la volonté du gouvernement provincial. Le n° 1 de la province du Bas-Congo, point n’est besoin de le rappeler, voudrait voir la «Repere» sortir des sentiers battus. Elle a un défi à relever dans le cadre de l’encadrement et le recouvrement des recettes locales au moment où la retrocession décidée constitutionnellement bat de l’aile. Il a fallu trouver d’autres moyens localement pour contourner cette difficulté. Cette initiative est louable à plus d’un titre.

C’est dans cette logique qu’il faut situer l’entretien que le gouverneur de province a eu avec les recenseurs dont la plupart viennent d’être engagés. C’était un véritablement réarmement moral et un encourageant de l’autorité de province à l’endroit des «poulains» du duo-Mazonzika-Mavungu. Vous devez vous considérer comme étant des pierres angulaires, a martelé Mbatshi Batshia pour dire clairement qu’il tient à l’expertise de ces recenseurs. Il les a exhortés à ne pas tomber dans la culture des antivaleurs qui a pris corps dans le chef des agents de l’Etat, toutes catégories confondues. A l’issue de cette visite à Nzo A Nsalani où sont regroupés ces recenseurs, le D.G de la «Repere» s’est dit satisfait. Il a salué la présence de l’autorité de province comme étant un stimulus aux efforts que cette régie financière est entrain de déployer dans le cadre des objetifs et missions confiés à cette structure financière.

MBATSHI  BATSHIA  A  PAYE  LES  REDEVANCES  DUES  A  LA  REPERE.

Le gouverneur de la province du Bas-Congo, Simon-Floribert Mbatshi Batshia, ne voulant pas faire exception, se fait enristrer auprès de la Régie Provinciale d’Encadrement et de Recouvrement des Recettes. Il a reçu dans sa résidence privée du Quartier OEBK dans la Commune de Matadi, un groupe de recenseurs. Ces derniers sont allés prelever le mesurage de l’environnement bâti de cette parcelle. C’est sur base de cette opération qu’il sera fixé les frais ad hoc à payer. A l’issue de toutes les formalités administratives ad  hoc, le gouverneur de province, acccompagné du n° 2 de la «Repere» Mavungu Mavuna, s’est rendu à la Banque Internationale de Crédit «B.I.C» pour payer les frais relatifs au mesurage prelevé dans sa résidence privée.

Peu avant de quitter cette institution bancaire, le chef de l’exécutif provincial s’est entreneu avec le chef d’agence de la B.I.C/Matadi, Stéphane Dingindudi Zola. L’ocasion faisant le larron, l’autorité de province a voulu se faire une idée de l’évolution des activités de cette banque dont il avait reçu quelques responsables en provenant de Kinshasa. C’est un encouragement pour le chef d’agence de cette institution bancaire, partenaire du gouvernement provincial et de l’Assemblée provinciale.

      LUZOLO   N’ZEKA.- (C.P.)

 

LEAVE A REPLY

*