Matinée politique réussie de l’AFDC à Kasangulu

0
71

La cité de Kasangulu, dans le territoire du même nom, à une cinquantaine de kilomètres du centre-ville de Kinshasa, a vibré le week-end dernier au rythme de l’AFDC (Alliance des Forces Démocratiques du Congo). A cette occasion, son « Autorité morale », Modeste Bahati Lukwebo, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Prévoyance Sociale, a conduit dans cette bourgade voisine de la capitale une forte délégation où l’on a noté la présence du président national intérimaire, Placide Tshisumpa Tshiakatumba, du Secrétaire général Pascal Rukengwa, de plusieurs députés nationaux et alliés du Groupe Parlementaire AFDC.

Le cadre choisi pour la circonstance n’était autre que le siège de l’antenne locale, qui fonctionne dans l’une des propriétés du ministre provincial Oscar Masamba, président provincial de l’AFDC. Le site a dû refuser du monde car envahi par plus de 3.000 militants et cadres de base, ainsi que des sympathisants.

Dans son message de circonstance, le président Fédéral de l’AFDC/Bas-Congo, Oscar Masamba, a souhaité la bienvenue à la délégation venue de Kinshasa avant de prendre l’engagement d’implanter sérieusement le parti dans cette province afin de lui permettre de glaner un siège dans chacun des dix territoires lors de prochaines élections provinciales. L’objectif visé est de faire de l’AFDC un des poids lourds de l’organe délibérant au Bas-Congo, comme c’est déjà le cas à l’Assemblée Nationale, où le parti cher à Bahati est fiché comme la 3me force politique au sein de la Majorité Présidentielle, avec 22 députés.

            L’ambition de cette jeune formation politique dont la création remonte à l’année 2010, à une année des élections présidentielles et législatives, version 2011, est d’affirmer sa présence affective sur le terrain dans les dix territoires du Bas-Congo, en commençant par Kasangulu. La prochaine étape sera la cité de Sonabata, dans le territoire de Luila. Il y a, en filigrane, les rendez-vous électoraux de 2016, à l’occasion desquels Bahati et les siens rêvent de frapper de nouveau un grand coup, comme en 2011.

            Dimanche dernier, en sus de la présentation officielle de l’Autorité Morale aux cadres et militants de base, le président national a.i., PlacideTshisumpa a procédé à l’installation du Comité exécutif territorial, qui comprend une quarantaine de membres. Dans la foulée, il leur a remis aussi l’emblème du parti et ses insignes distinctifs.  Désormais, la visibilité de l’AFDC ne posera plus problème à Kasangulu.

            Appelé à livrer un petit message aux cadres fraîchement investis, Bahati Lukwebo leur a recommandé de se battre sans complexe face à la concurrence afin de faire de l’AFDC le porte-étendard de la Majorité Présidentielle au Bas-Congo. Il a souligné la nécessité de sauvegarder les acquis de 2011 tout en allant de l’avant. Rappelant la houe gravée dans l’emblème du parti, l’Initiateur de l’AFDC a invité la population de Kasangulu à lutter contre la pauvreté et le déficit alimentaire à travers les activités agricoles. C’est par le travail, notamment dans le secteur de l’agriculture, a-t-il indiqué, qu’elle pourrait participer de manière déterminante au développement national.       Kimp

LEAVE A REPLY

*