Matata-Yuma : l’AFDC accuse la FEC de ne pas jouer franc jeu

0
102

FEC BKVL’Alliance des Forces Démocratiques du Congo, dans une déclaration faite le mercredi 05 février par son Secrétaire général, Justin Pascal Rukengwa Bahizire, à l’occasion d’un échange de vœux en interne, a réagi aux sévères critiques formulées par le président de la FEC (Fédération des Entreprises du Congo) contre le gouvernement, le jeudi 30 janvier.  Le parti cher au ministre de l’Emploi, Travail et Prévoyance Sociale, Bahati Lukwebo, accuse l’organisation patronale de ne pas jouer franc jeu.

L’AFDC la renvoie à cet effet aux divers rapports des partenaires extérieurs, notamment le Fonds Monétaire International, la Banque Mondiale, la Banque Africaine de Développement ainsi que des agences de notation internationale (Standard & Poor, Moody’s) qui attestent que la RDC aligne des performances économiques indiscutables depuis 4 ans. Car le cadre macro-économique a été effectivement stabilisé avec un taux de croissance estimé à 8,5 % (record en Afrique et dans le monde), un taux d’inflation de 1%, un taux de change figé autour de 923 FC, des réserves de change de l’ordre de 1.744, 68 millions de dollars couvrant 9,4 semaines d’importation, le taux directeur de la BCC à 2,0 % en 2013 contre 4,0% en 2012. L’AFDC explique que si l’impact n’est pas encore très perceptible dans le vécu quotidien du Congolais moyen, c’est « en raison de l’emprise de la situation antérieure néfaste sur le présent. Mais, plus la performance s’inscrit dans la durée, plus les effets nocifs du déclin économique de la RDC, au cours des années 1990, vont commencer à disparaître progressivement ».

Chiffres à l’appui, le secrétaire général de ce parti a égrené quelques réalisations de l’équipe Matata depuis son investiture, notamment l’accroissement de la production électrique de 809 à 1351 Mégawatts, la reprise de la desserte en énergie électrique à Gbadolité, la mise en service de deux nouveaux transformateurs dans les postes haute tension de Bandalungwa et Kingabwa à Kinshasa, l’augmentation de la production de l’eau potable à 54.000 m3 par jour, l’inauguration du deuxième module de l’usine de traitement d’eau de Kalemie d’une capacité de 300 m3, la construction de 455 écoles sur 1.000 planifiées, la gratuité de l’enseignement primaire dans 9 des 11 provinces de la République, la mise en service de l’Hôpital du Cinquantenaire à Kisangani, l’assainissement de 900 villages avec 1.080.000 habitants ayant accès à l’eau potable en milieu rural, la vaccination de 16.000.000 d’enfants contre la poliomyélite et la rougeole, la vente des licences de 3me génération à trois entreprises de télécommunications pour booster la capacité de connexion internet, la construction du point d’atterrage de Moanda pour la fibre optique, la livraison de 300 sur 500 bus à la firme Transco à Kinshasa, la modernisation du boulevard Lumumba et de la piste de l’aéroport international de Ndjili, la bancarisation de la paix des fonctionnaires de l’Etat, etc.

L’AFDC cite, en ce qui concerne le climat des affaires, la ratification du Traité de l’OHADA par la RDC, la matérialisation du guichet unique de création d’entreprises, le désengorgement du port de Matadi, la promotion du commerce transfrontalier à travers l’implantation du guichet unique intégral, la création de la Zone économique spéciale, etc. Elle n’a pas oublié la présentation, à l’Assemblée nationale, du rapport de « Reddition des comptes », une première dans les annales du pays depuis plusieurs décennies.

Dans une interpellation à visage découvert, Modeste Bahati et ses troupes demandent à la FEC de présenter son bilan 2013 en matière de création d’emplois, d’investissements réalisés, d’écoles, routes et formations médicales construites ou réhabilités, du nombre de robinets d’eau installés selon les prescrits du Code des investissements. D’où, aux yeux des cadres et membres de l’AFDC, la FEC est en train de s’éloigner de sa mission socio-économique pour se muer en parti politique de l’Opposition.

                                               Kimp

LEAVE A REPLY

*