Matata : «Bombardier Q 400, Anuarité Nengapeta, une nouvelle fierté pour la compagnie nationale »

0
471

air-journal_Congo-Airways-A320-KinshasaIl était 17 h29 hier jeudi 12 mai 2016 lorsque l’assistance présente à l’aéroport International de N’Djili a vu surgir dans les airs le Bombardier Q 400 de Congo Airways. Après avoir fixé la piste, l’avion a atterri et s’est rangé sur le tarmac.

Au pied de l’appareil et en première ligne, il y avait le chef du gouvernement, Augustin Matata Ponyo, le ministre des Transports et Communications, Justin Kalumba Mwana Ngongo, plusieurs membres du gouvernement, de sénateurs, de députés, d’opérateurs économiques, le staff et le personnel de la compagnie nationale, etc. Il a tenu, comme pour les trois premiers aéronefs, à réceptionner personnellement le nouveau Bombardier Q 400 de la compagnie nationale d’aviation « Congo Airways ».

Cette nouvelle acquisition du gouvernement est à s’inscrire dans la vision de la modernité du Chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange. Le Premier ministre était tout content d’assister à l’arrivée de ce nouvel aéronef, qui vient de renforcer la flotte aérienne congolaise, 42 jours après la réception de l’avion portant le nom d’une héroïne congolaise, Kimpa Vita.

«L’arrivée de ce nouvel avion portant le nom de la bienheureuse Anuarite Nengapeta est une joie pour nous, et, une fierté  pour la compagnie nationale. La révolution de la modernité n’est pas un vœu, mais plutôt une réalité. Elle vient s’ajouter aux trois autres avions existants, Laurent Désire Kabila et Patrice Emery Lumumba ainsi que
Kimpa Vita », a martelé le n°1 du gouvernement.

Anuarite Nengapeta, signe de la sanctification Après l’arrivée du nouveau Bombardier 400 de Congo Airways,
Monseigneur Bodika, Evêque auxiliaire de l’archidiocèse de Kinshasa, était le premier à prendre la parole. Dans sa prière, il a retracé les grandes lignes de la vie d’Anuarite Nengapeta, la brave jeune fille de Wamba, qui avait accepté de mourir afin d’honorer l’engagement qu’elle avait pris avec son Dieu, celui de rester vierge pour l’éternité.

Par fidélité à son serment, elle avait choisi la voie de l’honneur en vue de sauver son peuple.

« Que cet avion serve au transport des hommes et de leurs biens. Que Dieu veille sur toutes les personnes qui prendront cet avion, sur les pilotes et même les hôtesses qui seront à bord à chaque voyage. Qu’il protège le Congo… », a souligné Monseigneur Bodika dans  sa prière.

Signalons que dans cette suite ecclésiastique,  il y avait l’Abbé Koko et d’autres prêtres de l’archidiocèse de Kinshasa. Présentes également à cette cérémonie, les sœurs de la Congrégation de Wamba étaient comblées de voir l’une de leurs honorée par la Nation.

Selon elles, la Bienheureuse Anuarite Nengapeta devait normalement être déjà cannonisée, mais ce n’est pas encore fait. Avec l’acte posé par le gouvernement, principalement le Président de la République, qui a accepté de donner le nom d’Anuarite Nengapeta à ce 4ième avion de Congo Airways, c’est un signal fort en direction de tous les Congolais en général et de la communauté catholique en particulier.

Quelques caractéristiques du Bombardier Q 400
Le Bombardier Q 400, baptisé « Anuarite Nengapeta », est un aéronef
fabriqué au Canada en 2014. Il vient renforcer la flotte congolaise.
Avec cette nouvelle acquisition, Congo Airways va élargir la
couverture du territoire national et permettre aux Congolais ainsi
qu’aux expatriés ayant choisi la RDC comme leur seconde patrie, de
voyager dans des conditions de confort optimales, à des coûts
raisonnables.
C’est un avion de dernière génération, qui a une capacité d’accueil
de plus de soixante quatorze places.
Selon la petite histoire, à la fin 2015, 69 Bombardiers Q400 étaient
en service auprès d’une vingtaine de grands transporteurs aériens du
continent africain. Le constructeur canadien a même évoqué “des
percées impressionnantes en Afrique”, dues, selon lui, à “la
robustesse et la fiabilité” du turbopropulseur dans des environnements
opérationnels difficiles. Ses performances par temps chaud et en haute
altitude, sa vitesse “digne d’un avion à réaction” et sa vitesse de
montée, sont également des “atouts”.
Avec ce nouveau appareil, Congo Airways va augmenter et multiplier
les destinations et augmenter le nombre des passagers à transporter au
quotidien. Ceci prouve à suffisance que le gouvernement est déterminé
à offrir aux Congolais de sopportunités d’épanouissement et de
développement.
Il sied de noter que le vol inaugural est prévu pour ce mardi 17 mai
2016.  De son côté, le président du Conseil d’Administration de Congo
Airways a souligné que l’acquisition de ce nouvel appareil  va
désengorger les lignes nationales.
Dorcas NSOMUE