Matadi : législatives 2011, 170 Candidats pour 3 sièges !

0
32

Le Secrétariat exécutif provincial de la Commission nationale électorale indépendante (CENI)/Bas Congo a depuis le 16 Septembre 2011 procédé à la publication des listes provisoires des 170 candidatures à la Députation Nationale dont les dossiers ont étés jugés recevables après étude et examen par le Bureau de réception et de traitement des dossiers des candidatures (BRTC) pour Matadi ville, l’une des douze circonscriptions que compte la province.
Interrogé à ce propos, le président du BRTC provincial, Floribert Bodi Tsasa, qui s’est appesantie sur les données de la circonscription du chef-lieu Matadi, a révélé à la presse qu’ au total 155 formulaires étaient distribués aux membres des différents partis politiques et personnalités indépendantes. En définitive, 170 candidatures dont 23 féminines ont étés provisoirement retenues et affichées aux valves de la CENI provinciale, en attendant la publication de la liste définitive par la CENI nationale.

A une question sur le faible taux de participation des femmes, le président Bodi pense que « les mamans sont moins engagées et croient que c’est une affaire de seuls hommes ».
S’agissant des candidatures rejetées, bien que la primeur étant réservée à la hiérarchie, c’était suite à certaines exigences de la loi d’abord, puis aux preuves de payement de la garantie et enfin aux aléas constitutifs des dossiers tant des titulaires que de leurs suppléants respectifs.

Contacté pour avis, le candidat Wabelo Lufwansoni Venant de l’Union pour le Développement du Congo (UDCO), parti membre de la majorité présidentielle apprécie l’afflux des candidatures et l’empressement au cercle des décisions. Pour lui, « Ceci dénote la maturité politique de l’ élite matadienne face aux défis majeurs de l’heure…. ».

Par contre, le candidat Lukombo Masunda Louis Tex du Mouvement du Peuple Congolais pour la République (MPCR) soutient que « La Législature prochaine sera différente de la dernière. Ceci entre dans le cadre des douleurs d’enfantement de la jeune démocratie. Mais les Matadiens doivent faire très attention aux candidats indépendants qui au juste ne le sont pas du tout. Si nous tenons réellement à l’alternance au niveau des trois sièges qui nous reviennent, nous ne cesserons de conscientiser la population ».

Claude Kiavanga, Secrétaire de la société civile du Kongo central (SOCIKOC) regrette l’opportunisme des politiciens matadiens et du Bas-Congo. « Où étaient-ils quand nous, Société civile avec EISA, nous sensibilisions les populations pour un enrôlement massif. Voila qu’avec les 1.502.939 enrôlés du Bas-Congo, nous n’avons droit qu’à 23 Sièges dont 3 pour Matadi. Sommes toute le bilan des députés sortant est mitigé mais nous venons de franchir un cap nécessaire et capital a affirmé Nzuzi Buengo ; opérateur économique de la province.

Emmanuel LUKEBA

LEAVE A REPLY

*