En marge de la Marche du 31 Décembre 2017 : François Lumumba soutient le Cardinal Monsengwo

0
396

Une fois encore, après le 16 février 1992, l’Eglise Catholique,
rejointe par d’autres Eglises conscientes de leurs responsabilités
devant Dieu et la Nation, s’est levée, comme un seul homme, contre le
pouvoir dictatorial et sectaire avec ses corollaires : la corruption,
la répression sanglante jusque dans l’enceinte des Eglises, ce que le
tyran Mobutu n’avait jamais osé faire. Le Mouvement National Congolais
Lumumba (MNCL), ne peut que soutenir avec force la dernière initiative
des catholiques laïcs du 31 décembre 2017, à laquelle plusieurs de ses
militants ont participé, dont son Président national, à l’Eglise Saint
Dominique de Limete.

En effet, personne ne saurait ignorer que dans les années
quatre-vingt-dix, les Eglises de la RDC ont largement contribué au
démantèlement du pouvoir dictatorial de Mobutu. De même, le 31
décembre 2017, les Eglises engagées de notre pays se sont jointes aux
catholiques laïcs pour réclamer avec force la reprise du processus
démocratique, foulé aux pieds par le régime en place, qui tend à
s’éterniser au pouvoir pour le pouvoir.
Pour ce faire, notre parti réitère son engagement à suivre le combat
pour l’émancipation du peuple congolais.
Notre approche est fondée sur les deux grands commandements de Dieu, à
savoir l’amour de Dieu et l’amour du prochain. Car Jésus-Christ a dit
qu’il n’y a pas plus amour que de donner sa vie pour les autres, comme
l’ont fait Patrice Emery LUMUMBA et ses compagnons de lutte.
Ainsi, chaque fois que les hommes de Dieu se mettront aux côtés du
peuple pour l’intérêt de la Nation, nous serons toujours de la partie,
comme ce fut le cas dans le passé, et comme c’est aussi le cas
présentement.
Car, l’Eternel recherche ceux qui l’adorent en esprit et en vérité.
Et cela doit se manifester notamment par la mise en œuvre du 2ème
grand commandement : l’amour du prochain. L’Eglise étant au milieu du
peuple, ne pouvait donc pas rester insensible à la misère de celui-ci.
Tel fut le cas avec Moïse et Aron dans l’Ancien Testament ; tous deux
lévites (pasteurs) qui, répondant à l’appel de Dieu, s’étaient
positionnés à l’avant-garde des enfants d’Israël pour les libérer de
l’oppression de Pharaon. Ce fut également le cas avec le Prophète
Simon KIMBANGU qui, face aux maux de la colonisation, avait par des
prières et des prophéties réveillé la conscience des Congolais vers
son accession à l’indépendance.
Ceci montre bien que les hommes de Dieu ont toujours été aux côtés du peuple.
En tout état de cause, étant membre du RASSOP, notre parti estime
qu’il est inacceptable, inadmissible et condamnable sans équivoque,
qu’en plein 21ème siècle, l’on assiste à des répressions
disproportionnées des chrétiens, comme ce fut le cas au premier siècle
avec l’Empereur NERON, qui avait persécuté et exterminé les chrétiens
sans juste cause ; des actes de pure barbarie, comme décriés par Mgr
le Cardinal Monsengwo.
C’est pourquoi, ensemble avec tous les patriotes épris de liberté et
de justice sociale, le MNCL réitère sa détermination à combattre  la
dictature, pour le bien-être social des Congolais
Enfin, le Mouvement National Congolais Lumumba exhorte le peuple
congolais à tenir ferme et à ne pas se décourager, car la victoire
n’est pas si lointaine qu’on le croit. Il appelle l’Opposition à faire
preuve d’innovation dans son combat, et à se serrer les coudes avec
les autres forces, notamment Lucha, Dr Mukwege, etc…, pour une
coordination sincère et sans ambigüité, dans la lutte pour
l’alternative patriotique.
Paix à nos morts !!! Gloire à nos martyrs !!!
Que DIEU bénisse notre pays!!!

Pour le MNCL,
François LUMUMBA
Président National