Marche des vendeurs ce lundi matin : les commerçants déposent leur mémo au Palais du Peuple

0
54

Les artères de la ville province de Kinshasa  seront certainement occupées ce lundi 16 juillet 2018 par des centaines des tenanciers des boutiques, pharmacies, membres du Syndicat National des Vendeurs du Congo (SNVC), évoluant dans le secteur informel
Selon les orientations données lors de l’assemblée générale du 28 juin dernier à Kinshasa, personne n’ouvrira boutiques, magasins, pharmacies,… pour réussir cette action de grande envergure. Question de faire un bloc compact. Ce, après avoir pu obtenir les 100 000
signatures requises pour déposer auprès des élus du Peuple, en bonne et due forme, leur mémo comme l’exige la loi.

Jusqu’au moment où nous bouclions cette édition, la décision prise à
l’unanimité par les sociétaires à l’issue de leur dernière assemblée
générale a été maintenue. Certes, la marche partira du marché BAYAKA
dans la commune de Ngiri-Ngiri jusqu’au Palais du Peuple. C’est
l’itinéraire qui a été retenu pour atteindre le Palais du Peuple. Le
SNVC a pris toutes les dispositions pour que cela se fasse dans
l’ordre et la discipline. C’est aux responsables de la police de
prendre les dispositions utiles pour les encadrer.
A les en croire, ils veulent tout simplement obtenir le retrait sans
autres forme de procès des Ordonnances-Lois du 13 mars 2018 publiées
le 22 avril de la même année qui les asphyxient dans leurs commerces.
Une chose est certaine : un dispositif de la police sera déployé au
niveau de marché Bayaka pour les empêcher d’exprimer
librement.Pourtant, la démarche est constitutionnelle. Face à la
détermination observée dans leur chef, ils ne vont pas reculer sinon
c’est leur faillite programmée au travers les dites Ordonnances-lois.
Pour les observateurs avertis, les quelques bourgmestres qui tirent
déjà profit desdites Ordonnances se ligueront pour mater à leur action
ce lundi matin.
Jr Ekofo