Marché central : énième campagne contre l’insalubrité

0
31

Cela fait plusieurs années que le Marché central de Kinshasa cohabite avec des immondices, mettant ainsi en péril la santé de la population marchande et des consommateurs. Pour s’enquérir de l’avancée des travaux qu’elle a initiés dans le but de rendre salubre ce grand lieu de négoce, l’Administratrice du Marché central de Kinshasa, maman Kapinga, est descendue hier jeudi sur le lieu aux environs de 10 heures.Les cantonniers et autres éboueurs, dans leurs tenues traditionnelles rouge et jaune de l’Hôtel de Ville, étaient à pied d’œuvre. Munis de pelles, râteaux et balais, ils évacuaient les immondices à côté des étalages où les tomates, piments, chinchards et autres vivres frais sont déposés au mépris de toute règle d’hygiène.

L’administratrice du Marché central s’est dit déterminée à combattre l’insalubrité sous toutes ses formes. Elle en a profité pour appeler les commerçants à lui prêter main-forte pour la réussite de cette campagne.

La question que se posent la plupart des Kinois trouvés sur place est de savoir si c’est une opération de charme pour plaire à l’autorité provinciale, vu les maigres moyens mobilisés, ou si cette opération s’inscrit réellement dans la révolution de la modernité tant vantée par le pouvoir en place.

Si l’on se souvient, des opérations Kin-Propres», Samedi Salongo, on s’interroge sur l’opportunité de cette démarche, surtout que dernièrement, le gouverneur de la ville de Kinshasa, André Kimbuta Yango, dans un élan d’impuissance et d’essoufflement, a évalué à 128.000.000 de dollars la facture de l’assainissement de la capitale.

Jacques Kashala
(Stg Ifasic)

LEAVE A REPLY

*