«Mandela Day» fêté au home des vieillards de Kintambo

0
132

Mandela45Journée instituée par les Nations-Unies depuis 2010 pour rendre hommage au « Madiba » Nelson Mandela, « Mandela Day » a été célébré à Kinshasa, hier jeudi 18 juillet 2013 au home des vieillards de Kintambo. Cérémonie solennellement présidée par l’ambassadeur de l’Afrique du sud en RD Congo, Mashimbye, cette journée a été marquée par des actions caritatives de la communauté sud-africaine de Kinshasa pour  couronner les  67 ans de lutte menée par Mandela pour la défense de valeurs universelles telles que la paix, la liberté et l’humilité. Tour à tour, les compatriotes de ce Héros vivant ont nettoyé les dortoirs des personnes de troisième âges, rafraichi les murs de leurs pensions, offert des présents, diné avec eux, etc.

En effet, un lot important de biens composés des matelas, chaises et tables à manger, objets de ménage et autres vivres, leur ont été remis par l’ambassadeur Mashimbye, en présence des nombreux invités dont le bourgmestre de Kintambo et plusieurs responsables des entreprises de droit sud-africains( Vodacom Congo, Standard Bank, Bensizwe Communications, Iburst, etc.)

            Occasion pour le diplomate d’inviter les participants à cette cérémonie de faire montre d’un sens élevé de sacrifice, de détermination,  de résistance, d’abandon de soi et de service à l’instar de Nelson Mandela. « C’est un grand honneur pour nous, Sud-africains, de voir un de nos fils être célébré dans le monde entier. Mais, nous devons savoir que Madiba nous appartient à nous tous !  » a-t-il conclu.

            Quant au représentant du DG de Vodacom- Congo, Godfrey Motsa, il a rappelé qu’en prenant part à cette activité,  sa société demeure dans sa logique de restituer chaque jour une partie de ses bénéfices à la population congolaise, et ce, dans le cadre de sa responsabilité sociale. « C’est çà aussi le style de vie de Mandela que nous devons tous nous en inspirer » a-t-il indiqué.

Site hebergeant actuellement 13 veillards internes dont 8 femmes et 5 hommes. 45 autres personnes de troisième âge externes bénéficient aussi de la prise en charge de cette maison de charité créée en 1958.

L’incarnation de la réconciliation

            Le Mandela Day n’en est pas moins devenu un jour important pour tous les Sud-Africains. Le président Zuma, au nom de la réconciliation entre les races voulue par Mandela, s’apprêtait à présider à une remise de maisons sociales à des blancs pauvres.

            Mandela, emprisonné pendant 27 ans par le régime ségrégationniste de l’apartheid, est ressorti de prison sans un mot de vengeance. Libéré en 1990, il a négocié avec le pouvoir en place une transition douce vers la démocratie. Une fois président, en 1994, il n’a jamais cherché à humilier ou à défavoriser la communauté blanche, prêchant au contraire en permanence la réconciliation.

            «Jamais auparavant dans l’histoire un être humain n’avait été aussi universellement reconnu de son vivant comme l’incarnation de la magnanimité et de la réconciliation», a dit de lui l’ex-archevêque anglican Desmond Tutu, lui-même prix Nobel de la paix pour sa résistance à l’apartheid.

Tshieke Bukasa

LEAVE A REPLY

*