Maker Mwangu félicité pour son engagement dans la Réforme éducative

0
30

 

            Les efforts consentis par le gouvernement de la RDC depuis deux ans pour revaloriser la fonction enseignante et promouvoir le secteur éducatif dans notre pays lui ont valu la considération de l’organisme « Partenariat Mondial pour l’Education » ; un club réunissant plusieurs pays développés – Belgique, France, Qatar, USA, etc. – et en développement, dont l’objectif essentiel reste la promotion de l’Education – particulièrement celle de la femme  et de la jeune fille – à travers le monde.

 Dans la poursuite de cet objectif, il a octroyé à notre pays, à la fin de l’année 2012, un don de 100 millions de dollars américains pour soutenir sa nouvelle politique éducative, adoptée depuis mars 2010, et tout récemment planifiée à travers le document : « Stratégie pour le développement du sous secteur de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP) » dont le « Plan Intérimaire de l’Education » constitue la première phase de son exécution. Conscients du rôle  joué par Maker Mwangu Famba, ministre de l’EPSP, dans la mise en œuvre de cette stratégie éducative, les représentants du « Partenariat Mondial pour l’Education » ont tenu à le recevoir, le vendredi, 01 février 2013, pour une randonnée sur le Fleuve Congo, à bord du bateau «Majestic River» afin de l’informer officiellement de ce don et présenter, à lui et à tous ses collaborateurs, leurs meilleurs vœux pour l’année 2013.

            Prenant la parole à cette occasion au nom de tous les membres de cet organisation, Koen Van Acoleyen, attaché de Coopération internationale de l’Ambassade du Royaume de Belgique, a loué les efforts remarquables déployés dans le secteur de l’Education pour augmenter son budget et pour entamer des réformes, particulièrement dans le sous secteur de l’EPSP. Il a salué l’engagement personnel et décisif du ministre Maker Mwangu pour conduire les réformes du système éducatif. D’ailleurs il convient de souligner que c’est justement cet engagement qui a permis à notre pays d’être accepté comme membre du Partenariat Mondial pour l’Education et de bénéficier d’un soutien de 100 millions de dollars pour la mise en œuvre du Plan intérimaire de l’Education. Enfin, il a promis au ministre et au gouvernement le soutien de son organisation durant toute l’année 2013.

En 2013, trois axes de lutte pour l’EPSP :  enseignement maternel, cantine et transport

            Pour terminer, Koen Van Acoleyen a promis aussi le soutien de trois axes de lutte tracés par le ministère de l’EPSP pour réussir cette année qui commence. Il s’agit de la promotion de la classe zéro (ou classe maternelle) à travers le pays ; de la mise sur pied des cantines scolaires qui permettront aux élèves de prendre un petit déjeuner pendant la récréation et du transport scolaire aussi bien pour les enseignants que les élèves. Maker Mwangu a dit que le gouvernement est conscient d’être au service de sa population et que sans une bonne éducation, il n’y a aucun espoir pour développer le pays. Grâce à la volonté du Président de la République ayant permis l’élaboration de la Stratégie éducative dont le PIE n’est qu’une émanation, le gouvernement a actuellement une vision éducative qui consiste à instaurer un système éducatif inclusif, diversifié, pertinent et de qualité contribuant efficacement à la croissance économique.

SAKAZ

LEAVE A REPLY

*