Majorité Présidentielle : le MSR fait volte-face

0
30

mSRLe Mouvement  Social pour le Renouveau, parti de la majorité présidentielle, vient de faire volte- face  après sa décision du 14 Août suspendant sa participation aux réunions et activités de la  famille politique du chef de l’Etat, y compris les  concertations nationales en gestation au Palais du peuple, à la suite de la condamnation de son député Muhindo Nzangi, élu du Nord-Kivu, par la Cour Suprême de Justice.

Le parti cher à Pierre Lumbi est revenu sur sa décision à l’issue d’une rencontre entre son bureau politique et le président de l’Assemblée Nationale, Aubin Minaku dans sa casquette du Secrétaire Exécutif de la Majorité Présidentielle hier lundi 19 Août au siège de ce regroupement politique, dans la commune de la Gombe.

Le bureau politique de ce parti promet toutefois de recourir à toutes les voies légales pour sortir son député de la geôle  de Makala  où il  purge déjà  sa peine en dépit de la grâce présidentielle sollicitée en sa faveur par les ressortissants de la province du Nord-Kivu.

Des sources proches de la majorité confirment que leur autorité morale, le président de la République, Joseph Kabila, aurait pesé de son poids dans une réunion à Kingakati  avec le bureau politique MSR pour convaincre la  haute direction de ce Parti, deuxième force  politique de la majorité à l’Assemblée nationale, de lever sa décision d’appliquer la politique de la chaise vide aux concertations nationales et aux réunions de la Majorité  pour n’est pas fragilisé sa famille politique  en  cette période des fortes agitations politiques.

ERIC WEMBA  

Communiqué de presse du MSR

 A la suite de la condamnation de l’Honorable Muhindo Nzangi Budondo, le MSR a fait une déclaration politique lui affirmant sa solidarité et annonçant la suspension de sa participation aux rencontres et activités à caractère politique au sein de la Majorité Présidentielle, aux travaux préparatoires et aux Concertations Nationales.

En date du vendredi 16 août 2013, la plus haute délégation du MSR constituée des membres du Bureau Politique, des députés et sénateurs du parti a été reçu par son Excellence Monsieur le Président de la République. L’occasion a ainsi été offerte de présenter les motivations et le contenu de la déclaration politique du 14 août 2013.

Toujours attentif et soucieux de la construction d’un Etat de droit, respectueux des droits fondamentaux et libertés de toute personne vivant dans ce grand pays qu’est la RDC, le Chef de l’Etat a écouté avec bienveillance les préoccupations du MSR.

En attendant l’aboutissement de toutes les voies de recours en faveur de l’Honorable Muhindo Nzangi Butondo, le Mouvement Social pour le Renouveau salue la libération de ses militants arrêtés à Goma en marge de ces événements.

 Sensible aux sages conseils prodigués par Son Excellence Monsieur le Président de la République et au vue de l’évolution de la situation, le Bureau Politique du MSR, réuni ce jour, lève la décision de suspension de participation à toutes rencontres et activités à caractère politique au sein de la Majorité Présidentielle, aux travaux préparatoires et aux Concertations Nationales.

Fait à Kinshasa, le 19 août 2013

Pour le Bureau Politique du MSR

 

Laurent Simon Ikenge

Rapporteur et Porte-parole du Parti

Yves Mobando Yogo

Vice-président du Parti   

LEAVE A REPLY

*