L’UDPS salue la prise de position de la CENCO

0
29

La déclaration  de l’Eglise catholique sur  le processus électoral  par la voix de ses évêques réuni au sein de la CENCO vient de conforter la position de l’Union pour la démocratie et le progrès social.

Au cours d’un point de presse  organisé au restaurant Green Garden, le secrétaire général de   l’UDPS a salué l’engagement de l’Eglise catholique pour le triomphe de la vérité et de la justice dans le processus électoral en cours en RDC.
Pour Jaquemain  Shabani, l’église catholique reconnait à l’instar des autres observateurs nationaux ou internationaux que les dernières élections se sont déroulées dans les conditions de fraude planifiée  et éhontée, des violences provoquant  des pertes en vies humaines.

Tout en faisant remarquer que les évêques ont conclu dans leur coup de gueule que les résultats publiés par la CENI sont contraire à la volonté populaire, Jaquemain Shabani a rappelé la position de son parti qui estime que la vérité des urnes, c’est l’élection de monsieur Tshisekedi  comme président de la République.
De ce fait, il a estimé que toutes les forces vives de la nation doivent se mobiliser pour lui conférer l’imperium afin de lui permettre de s’attaquer aux défis majeurs de l’instauration de l’Etat de droit en RDC, la consolidation de la paix, la relance de l’économie, l’amélioration des conditions de vie du peuple congolais.

Le secrétaire général de l’UDPS a invité tous les acteurs de la société civile (confession religieuse, syndicats, ordres professionnels et autres organisations) à se joindre à la Dynamique patriotique pour la dignité du peuple congolais, afin de démontrer au monde que celui-ci s’est désormais pris en charge. Il a exhorté les mamans de rejoindre le mouvement des femmes acquises au changement et à amplifier leur action. Leur cris a-t-il poursuivis mobiliseront des énergies utiles a la noble cause qu’elles défend.

A la jeunesse congolaise, Jaquemain Shabani a demandé  de militer pour  le triomphe de la vérité des urnes  désormais qui,  selon lui, est  en marche.
Le précité a également loué le courage prophétique des évêques congolais  qui ont rappelé dans leur message aux hommes de troupes le bien fondé de l’article 28 de la constitution qui interdit aux militaires, policiers, et aux service de renseignements d’obéir  à des ordres illégaux tels que torturer ou tirer sur des manifestants non armé,
Le clou de ce point de presse a été sans nul doute le regret exprimé par ce proche de TSHISEKEDI sur l’attitude du chef du gouvernement belge Elio di Rupo, qui, une fois de plus, en exprimant son soutien au président Kabila, démontre  d’après Jaquemain que le Premier ministre belge n’a cure de la misère, des souffrances et de la volonté du peuple congolais.

ERIC WEMBAKUNGU                                                                                                                                                                           

 

LEAVE A REPLY

*