L’UDPS réaffirme l’auto-exclusion des vagabons politiques

0
710
Jean Marc Kabund-a-Kabund, secrétaire General de l’UDPS lors d’un point de presse à Kinshasa ; le 18/10/2016. Radio Okapi/Ph. John Bompengo
Jean Marc Kabund-a-Kabund, secrétaire General de l’UDPS lors d’un point de presse à Kinshasa ; le 18/10/2016. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Ce lundi 03 Juillet 2017, à travers les médias, quelques individus se réclamant de l’UDPS, ont rendu publiques deux soi-disant décisions allant de l’annulation des déclarations politiques de la Présidence du Parti jusqu’à l’exclusion de Monsieur Jean-Marc KABUND A KABUND, Secrétaire Général du Parti.

L’ UDPS tient à apporter des précisions ci-après :

1. Monsieur Alfred NDINGA, qui s’est présenté comme Président de la
Commission Nationale de Discipline du Parti, s’était rallié à Bruno
TSHIBALA au lendemain de la nomination de ce dernier au poste de
Premier ministre, violant ainsi la ligne politique levée par le Parti,
interdisant aux membres de participer à tout gouvernement non issu de
l’Accord du 31 décembre 2016.
2.      Actuellement, Monsieur Alfred NDINGA, comme d’autres personnes dont
les noms figurent sur la liste des auto-exclus du 26 juin 2017, est
nommé aux fonctions de Conseiller principal au Collège Diplomatique et
Coopération de Bruno TSHIBALA.
3. S’étant aussi clairement éloigné de la ligne du Parti, sieur
NDINGA, â l’instar de son chef Bruno TSHIBALA et toute leur bande, ne
peuvent nullement prendre une quelconque décision d’exclusion d’un
membre de l’UDPS, moins encore parler au nom de celle-ci, ni
l’engager.
4. L’UDPS dénonce le complot ourdi contre elle et révèle que les actes
ainsi posés par NDINGA, sur instruction de Bruno TSHIBALA, relèvent
d’une stratégie macabre montée par les services visant sa
déstabilisation.
5. L’UDPS déclare lesdites décisions nulles et confirme
l’auto-exclusion de tous les vagabonds politiques qui ont pactisé avec
le régime décadent de Joseph KABILA au détriment des valeurs
supérieures du Parti.
6. L’UDPS demande à ses combattantes et combattants ainsi qu’au peuple
congolais de demeurer vigilants et de ne pas se laisser distraire par
cette farce.

Fait à Kinshasa, le 04 juillét 2017

Augustin KABUYA