L’UDPS lance l’opération «face-à-face avec Kabila»

0
303

Après une trêve qui aura duré quatre mois – décembre 2016- avril 2017, l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), s’apprête à lancer l’opération « face à face avec Kabila ». L’annonce a été faite hier mardi 02 mai 2017 au siège de ce parti, à Limete (sur le petit boulevard), par Jean-Marc Kabund, son Secrétaire général, au cours d’une conférence de presse qui a pris les allures de meeting, en raison d’une forte présence des combattants sur le lieu.

Expliquant l’opération « face-à-face avec Kabila », l’orateur a fait savoir qu’une véritable épreuve de force va désormais s’engager entre l’UDPS et le pouvoir en place.

A cet effet, Jean-Marc Kabund a appelé les combattants, et à travers eux toute la population congolaise, à se mobiliser pour gagner la bataille de l’alternance  au sommet de l’Etat.
Ce haut cadre de l’UDPS a dénoncé le fait que le pouvoir en place vient de marcher sur l’Accord de la Saint Sylvestre, après avoir privé le peuple congolais de la tenue des élections dans le délai constitutionnel en 2016.

Aussi a-t-il demandé aux combattants de l’UDPS à se tenir prêts à tout moment, afin de répondre aux mots d’ordre du parti, conformément à l’article 64 de la Constitution, pour barrer la route à l’émergence d’une nouvelle dictature en République Démocratique du Congo.

Pour lui, le peuple congolais devrait compter sur ses propres efforts et non sur  la communauté internationale, qui se contente des discours et menaces à l’endroit du de la majorité au pouvoir, sans passer aux actes.

Sur un autre registre, Jean-Marc Kabund  a confirmé le rapatriement à Kinshasa de la dépouille mortelle du regretté président de l’UDPS, Etienne Tshisekedi, le 12 mai 2017, à partir de Bruxelles, et son inhumation dans la concession du siège du parti.

A ce sujet, le Secrétaire général a exhorté les combattants à observer
l’opération « mandalala » jusqu’à la mise en terre du père de la
démocratie congolaise.
Il a lancé un appel au peuple pour réserver à l’illustre disparu des
obsèques dignes de son rang. « Je serai en première ligne à l’aéroport
de N’Djili le 12 mai 2017, pour accueillir la dépouille de mon leader,
pour la ramener jusqu’au siège, dans une caravane motorisée avec des
millions de Kinoises et Kinois qui feront le déplacement », a martelé
Jean-Marc Kabund
Il n’a pas manqué de rendre hommage aux militants et cadres de l’UDPS
pour le soutien lui apporté lors de la dure épreuve de la disparition
de son fils.
Concernant la mort de ce dernier, Jean- Marc Kabund a soutenu la thèse
de l’assassinat.
Se référant au rapport d’un OPJ qui a mené l’enquête, il a fait
savoir qu’aucun signe de pendaison n’a été relevé sur le corps de la
victime. Par conséquent, l’hypothèse du suicide ne tient pas la route.
Le Secrétaire général de l’UDPS s’estime victime d’un coup monté et
réussi contre sa personne, à travers l’élimination physique d’un
innocent, dont le sang continue de réclamer la justice du ciel.
ERIC WEMBA

LETTRE DE L’UDPS AU GOUVERNEUR KIMBUTA
Kinshasa, le 28 avril 2017

A Monsieur le Gouverneur de la Ville Province de Kinshasa
A Kinshasa/Gombe

Monsieur le Gouverneur,

Concerne : l’inhumation de la dépouille du Président Etienne
Tshisekedi wa Mulumba

Nous tenons à vous informer que la dépopuille du Président Etienne
Tshisekedi wa Mulumba sera rapatriée au pays le 12 mai 2017.
Tenant compte de l’envergure nationale de l’illustre disparu et nous
référant à la loi et à la pratique en matière des inhumations dans la
ville de Kinshasa et à travers le pays, notamment le cas du professeur
Bianganyi Tampon, enterré dans l’enceinte de l’Université Chrétienne
Cardinal Malula, ex-ISPL, située sur l’avenue Saïo dans la commune de
Kasa-Vubu, nous avons choisi d’enterrer le Président Etienne
Tshisekedi wa Mulumba à la permanence du Parti située sur le Petit
Boulevard Lumumba dans la commune de Limete où les travaux e
construction du caveau ont déjà débuté.
Comme vous pouvez le constater, notre demande et le choix du lieu de
l’enterrement résultent non seulement de la volonté de la veuve du
défunt Maman Marthe Kasalu et sa famille, mais aussi de l’opinion
généralement repandue dans le pays.
En vue de préserver la paix sociale et comptant sur votre sens élevé
de patriotisme, nous demeurons convaincus que vous n’hésiterez pas à
vous accorder avec nous pour une inhumation digne,  à la hauteur du
Président Etienne Tshisekedi wa Mulumba.
Aussi, en attendant le programme des obsèques qui vous sera
communiqué, nous vous demanderons, dorénavant, de bien vouloir prendre
les dispositions utiles en vue de la sécurisation des obsèques dès
l’arrivée de la dépouille à l’aéroport international de N’Djili en
passant par le lieu de l’exposition du corps jusqu’à l’enterrement de
l’illustre disparu.
Dans l’attente, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Gouverneur,
nos sentiments de considérations patriotiques.
Jean-Marc Kabund a Kabund
Secrétaire Général