L’UCOP en passe de désengorger Kinshasa

0
52

En vue de se rendre compte de l’état d’avancement des travaux de réhabilitation des axes routiers, financés par la Banque mondiale et placés sous sa supervision de l’UCOP (unité de coordination des projets) par le biais du Projet d’Urgence de Réhabilitation Urbaine et Sociale (PURUS) a effectué une visite en compagnie de la presse le mardi 10 août, en présence de son coordonnateur en la personne de Tobie Chalondao.

Déjà engagée sur 17 kms sur les 40 prévus dans la ville de Kinshasa et sectionnés en trois lots, l’Ucop a voulu palper la réalité de l’évolution des travaux entrepris.

            Le lot 1 comprend les axes routiers dont les travaux sont déjà terminés ou en passe de l’être ; le lot 2 ceux dont les travaux ont déjà démarré ; tandis que le lot 3 concerne les axes pour lesquels l’appel d’offres sera lancé prochainement aux entreprises pour exécution.

            En fait, le lot 1 comprend 5,47 kms de routes à réhabiliter, répartis comme suit : l’avenue Lukengu dans la commune de Kintambo avec 0,83 km dont les travaux sont complètement terminés, l’avenue Komoriko (Kintambo) avec 0,79 km dont les travaux sont finis, les avenues Bangala (Kintambo) et Militant (Barumbu), respectivement 0,18 km et 3,67 kms, dont les travaux sont exécutés à ce jour à 90% pour la première et à 80% pour la seconde.

Le coût pour ce lot est de 11,157 millions de $US.

Le lot 2 comprend : avenue Mompono reliant les quartiers Yolo Kapela à Kimbangu dans la commune de Kalamu (1,029km) à 5% de réalisation, avenue Assossa traversant les communes de Kasa-vubu et Ngiri-Ngiri (2,932 kms) avec 30% de réalisation, Ngiri Ngiri dans la commune qui porte le même nom ( 0,986 km), les avenues Shaba et Landu traversant les communes de Kasa-vubu-Ngiri Ngiri-Bumbu (3,232 kms) sont à 40% de réalisation, et  l’avenue de l’Ecole (Ngaliema) reliant le centre supérieur militaire à l’ex-société Brikin sur laquelle on peut désormais rouler comme sur un tapis après quelque 12 ans d’impraticabilité.

            Quant au lot 3, il est constitué des avenues ci-après : Permanence (Kalamu : 0,957 km), Boyange (boucle de Matonge/Kalamu : 0,246 km), Ikelemba (boucle de Matonge/Kalamu : 0,129km), Badjoko (boucle de Matonge/Kalamu : 0,429km), Bonga (boucle de Matonge/Kalamu : 0,157km), Saïdi (Kalamu : 1,013km), Mpozo (Kalamu : 0,350km), avenues du Stade et Oshwe (Kalamu : 0,675 km et 0,661km), Ango, 8 décembre, Assolongo et Bula (Bandalungwa), Itaga (Bumbu), Kimbanseke (Kimbanseke), Croix-Rouge II (Kinshasa-Barumbu), Révolution, Tropiques et Zinias (Limete), Mobutu (Masina) et Lumière (Matete).  

Au total, 42 millions de dollars ont été décaissés par la Banque mondiale pour servir à cette fin.

Sur les 17 kms sur lesquels l’Ucop s’est actuellement engagée, le montant est de 27.011.947,55 $ dont 13.544.265,42 $ décaissés. Le solde à engager est de 14.988.052,45$.

            Pour ce qui est des chantiers visités, on a été respectivement sur les avenues Militant (Barumbu-Kinshasa) – Mompono (Kalamu) – Basse-Ville de la société chinoise SZTC  à Ngiri Ngiri (société zheng wei technique Congo) qui exécute les travaux) – Ecole (Ngaliema) – Basse-Ville de l’entreprise CREC 7 (Ngaliema) – Lukengu (Kintambo).

            Pour rappel, service public du gouvernement congolais placé sous l’autorité du ministère du Plan, l’Ucop est chargée de l’animation, coordination, suivi et évaluation du projet. Elle assure la maîtrise d’ouvrage pour les composantes à l’exception de celle relative à l’apurement de la dette intérieure ; etc.

            L’Unité de coordination des projets s’occupe également de la liaison adéquate et de la gestion de la circulation d’informations entre les différents ; etc.

            Concernant le PURUS, il a 5 composantes dont le financement des dépenses de fonctionnement du secteur de l’éducation, l’apurement de la dette publique intérieure, la remise en état des routes urbaines, l’accès à l’eau et la lutte contre le paludisme. 

Dom

LEAVE A REPLY

*