LUCHA dénonce la circulation d’un faux document

0
480

luchaBienvenu Matumo, un des cadres du mouvement citoyen « Lutte pour le Changement(LUCHA) » a dénoncé, hier mercredi 7 décembre 2016 à travers un tweet, la mise en circulation d’un faux document de son organisation destiné à débaucher  ses membres. A l’en croire, les responsables de cette « machination » se recrutent au sein de la Majorité Présidentielle(MP).

Comme preuve de son accusation, ce leader de la Lucha a exhibé un document signé ce mercredi 7 décembre à Goma, dans lequel la Lucha rappelle  qu’elle a été dans la rue depuis 2014 dans le cadre du combat pacifique et non partisan en vue de l’alternance au pouvoir pour exiger notamment la publication du calendrier électoral, la révision du fichier électoral et l’organisation des élections dans le délai constitutionnel.

N’ayant  jamais prôné la violence, ni semé la peur au milieu de la population, la Lucha connaissant la dynamique politique actuelle au pays, recommande aux acteurs politiques et sociaux en général de construire un climat de confiance dans la recherche des réponses à la crise politique actuelle ; à toute la population congolaise : se trouvant à l’intérieur et à l’extérieur du pays, de ne pas céder à la manipulation politicienne , de ne pas écouter le mot d’ordre de certains acteurs politiques et sociaux appelant à la violence le 19 décembre 2016 pour des raisons de positionnement ou de repositionnement politique pendant que leurs familles sont confortablement installées en Europe ou en Amérique ; à la Majorité politique au pouvoir : de faire preuve de maturité et de responsabilité politique en respectant les différents textes légaux et ses engagements politiques pour sauver ce qui peut l’être mais aussi de rassurer le peuple de sa bonne foi ; au gouvernement : de rétablir la paix et la sécurité dans la région de Beni et partout ailleurs au pays où des familles continuent désespérément à perdre les leurs dans ses conflits, sous les regards impuissants des Fardc, et de poursuivre
les efforts de décrispation du climat politique au pays, mais aussi et surtout de fournir des garanties du respect de la constitution; à la Monusco : d’assumer sa mission de protection des civils partout où il y a des tensions au pays et d’appuyer militairement l’armée congolaise dans la traque des groupes armés ; à l’Opposition pro-dialogue et au
Rassemblement de l’opposition : de fixer clairement l’opinion nationale et internationale, en âme et conscience, au-delà de leurs égos, sur les pistes de solutions concrètes et réalistes au contexte actuel du pays et dont personne n’ignore les responsabilités partagées et que malheureusement la plupart font semblant d’ignorer rien que pour aboutir à un chaos où seuls les plus téméraires vont s’accaparer du pouvoir sur le sang des marchepieds parmi lesquels ne figure aucun de leurs enfants ; enfin, à la jeunesse congolaise de prendre conscience de la manipulation et de s’engager plutôt à déployer ses efforts pour continuer le combat non partisan et non violent de
manière pacifique pour le respect des valeurs démocratiques.

Somme toute, Bienvenu Matumo a balayé d’un revers de la main ce document, ainsi que son contenu, qui est purement et simplement un « FAUX ».

Tshieke Bukasa