Lubumbashi : nouvelle attaque contre la résidence de Kyungu

0
391

kyunguLa résidence de Kyungu wa Kumwanza, fondateur de l’Union Nationale des Fédéralistes du Congo (Unafec), située au quartier Golf, à Lubumbashi, dans le Haut-Katanga, a été investie dans la matinée d’hier lundi 12 décembre 2016 par des éléments de la police et de l’armée. Selon l’une des sources proches de ce parti, l’opération s’est soldée par l’arrestation de trois jeunes militants.

Certains observateurs estiment que cet évènement aurait un possible lien avec les poursuites judiciaires engagées contre Gabriel Kyungu, accusé d’outrage au Chef de l’Etat, suite aux propos qu’il aurait tenus au cours d’une conférence de presse, en avril 2016.

A cet effet, le Procureur général du Parquet général près la Cour d’Appel de Lubumbashi avait adressé une lettre à l’Assemblée provinciale de l’ex-province du Katanga, pour solliciter la levée de l’immunité du précité. Aux dernières nouvelles, on apprend que ladite requête sera examinée à la plénière du mardi 27 décembre 2016.

Malgré le démenti de Gabriel Kyungu, qui soutient n’avoir jamais tenu des propos qu’on lui impute, la justice indique détenir un enregistrement de ses propos. C’est ainsi qu’il ne cesse de demander à l’Assemblée provinciale de lever l’immunité du député pour pouvoir
mener son enquête sans interférence.

Pour ce député, il s’agit d’une cabale politique. « Je n’ai jamais tenu ces propos. En tant que député provincial, je suis libre et personne ne peut m’inquiéter pour mes opinions… J’étais dans la majorité présidentielle. Moi, avec les amis, avons fondé le G7 [groupe parlementaire des frondeurs]. Et c’est ça qui fait qu’on nous cherche des poux, comme on dit. Nous sommes habitués».

P.D