Lubumbashi : le grand secret du Pprd

0
53

Le PPRD (Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie) a décidé, au terme de son séminaire d’immersion tenu à Lubumbashi du 15 au 17 octobre 2010, de ne pas dévoiler les stratégies électorales adoptées dans le dessein bien arrêté de faire gagner son candidat unique à l’élection présidentielle, Joseph Kabila, c’est le premier tour. Cette ligne de conduite adoptée par Evariste Boshab et ses « troupes » visent à éviter de donner des armes aux états –majors politiques d’autres prétendants à la magistrature suprême du pays. Cadres et militants de cette formation politique craignent en effet que leur travail de préparation de l’élection présidentielle, entamé de longue date à travers des réunions restreintes, meetings ainsi que de conclaves et autres grandes messes politiques ne profite à d’autres. 

            C’est Toussaint Tshilombo qui a procédé à la lecture du Rapport final ayant sanctionné, hier soir à Lubumbashi, la fin du séminaire d’immersion du PPRD (Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie), ouvert le vendredi 15 octobre 2010. Il a relevé pour la circonstance la forte participation de cadres et militants de la base de ce parti ainsi que la pertinence et la profondeur tant des communications que des débats. Arrivé à l’étape des résolutions, il a fait savoir à l’assistance que celles-ci ne devaient pas être rendues publiques, au risque de mettre à la portée des adversaires politiques du PPRD les stratégies électorales adoptées en vue de faire triompher Joseph Kabila dès le premier tour de l’élection présidentielle. Le Rapporteur a tenu à apaiser cadres et militants en promettant à chaque participant la réception du texte des résolutions dans le meilleur délai, à charge pour chacun de les garder jalousement secrètes.

Quant au Secrétaire général du PPRD, Evariste Boshab, il en appelé, dans son mot de clôture, à plus de cohésion au sein de la famille politique du Chef de l’Etat. S’agissant de la campagne électorale pour la présidentielle, il a recommandé à chaque cadre et militant d’observer trois attitudes : 1°) cultiver un état d’esprit résolument tourné vers la certitude de la victoire de Kabila ; 2°) s’approprier les résolutions des sessions de Kisangani et de Lubumbashi ; 3°) s’approprier enfin les stratégies électorales définies de commun accord. Chacun a compris, au sortir de la salle, que l’heure est grave et que personne n’a désormais droit à l’erreur dans la gestion de la candidature de Joseph Kabila.

            En effet, sous la conduite du Secrétaire général, Evariste Boshab, membres du Bureau politique, des Comités exécutifs fédéraux et nationaux, et autres cadres du parti présidentiel se sont réunis, à huis clos, pendant trois jours (du jeudi 14 au dimanche 17 octobre) au complexe hôtelier Kalubwe Lodge, en vue d’évaluer la marche du parti et préparer incontestablement la victoire de son candidat, Joseph Kabila Kabange, au 1er tour de l’élection présidentielle de 2011. « L’heure n’est plus aux discours. Nous voulons des actions, car le combat de Joseph Kabila a un sens… » avait déjà lancé Evariste Boshab à la masse venue accueillir la forte délégation venue de Kinshasa le jeudi 14 octobre au siège du PPRD/ fédération du Haut-Katanga. Dans le lot, on a observé la présence d’Augustin Katumba Mwanke, Marie Madeleine Mienze, Théophile Mbemba, Jeanne Ebamba, Ngoy Mukena, Tshala Mwana Elisabeth, Toussaint Tshilombo Send, Francis Kalombo, Antoine Ghonda, Adolphe Lumanu, Maker Mwangu, She Okitundu, Emile Bongeli, etc.

            A l’ouverture de la session, le jeudi dernier en présence du patriarche Yerodia Abdoulaye, Evariste Boshab a tenu d’entrée de jeu à rendre hommage au « soldat du peuple », feu Mzee Laurent-Désiré Kabila, nationaliste intransigeant qui a versé son sang pour la libération du Congo, avant de saluer le « continuateur » de son œuvre, Joseph Kabila, un autre « visionnaire qui ne cesse d’émerveiller chaque jour… ». Invitant ainsi ses camarades à la vigilance, car les ennemis du peuple ne veulent pas du relèvement de la RDC, il a prophétisé que bientôt, certains masques vont tomber comme autrefois à l’époque du Christ-Jésus, où au premier chant du coq, ceux qui avaient mangé à la même table que Joseph Kabila le trahiront !

            Faudrait-il noter que ces assises de Lubumbashi interviennent après  celles de Kisangani organisées en fin août. C’est un beau monde, en effet, que la ville du gouverneur Moïse Katumbi Chapwe a eu le plaisir d’accueillir en milieu de soirée du jeudi à la descente d’un MD 80 de Hewa Bora Airways. Malgré l’heure tardive à laquelle la délégation est arrivée à l’aéroport de la Luano, elle a eu droit à un chaleureux accueil des militants du PPRD qui se trouvaient là depuis la journée. Chants, danses et cris ont été exécutés en plein tarmac où Boshab et sa délégation ont eu à franchir une longue haie de cadres et militants venus les accueillir. Puis, un long cortège s’est ébranlé vers la ville où une halte a été faite au siège fédéral/Haut-Katanga où Evariste Boshab a vivement remercié la foule présente sur le lieu depuis 10 heures sans manger ni boire. « Je me rends compte que le PPRD au Katanga est la plus grande force politique », a dit le patron du parti qui a salué la solidarité et même la complicité entre les cadres et la base.Entrecoupé par des salves de chants et de danses exécutées par des animateurs engagés dont les célèbres « 100% », Boshab a proclamé sa conviction de voir son candidat unique, Joseph Kabila, se faire élire dès le premier tour de la présidentielle et remporter la majorité parlementaire en 2011.

Tshieke Bukasa

LEAVE A REPLY

*