Lomali : Thérèse Nzeba Kasela, une expérience au service de la nouvelle province

0
355
thereseL-710x400Nouvellement nommée Commissaire Spéciale adjointe en charge des questions politiques, juridiques et administratives de la nouvelle province démembrée du LOMAMI. Thérèse Nzeba Kasela Nkole wa Ngoyi se présente comme une personnalité méritante des tâches qui lui sont dévolues. Cette fille d’ancien gouverneur est détentrice d’un diplôme de licence en Sciences politiques et administratives de l’Université de Lubumbashi (UNILU) obtenue en 1994. Son père, Ngoyi Shambuyi Kapenzu Léon, fut plusieurs fois gouverneur de province sous la 2ème République, notamment au Sud-Kivu, en Province Orientale, voire Kinshasa). Quant à sa mère, Tshilanda Mwambuyi Alphonsine, elle est, d’après divers témoignages, une femme vertueuse, attentionnée et surtout attentive au sort des autres.
Originaire de l’actuelle province de Lomami, dans le district de Kabinda, commune de Ngandajika, localité de Bena Kaseki et, enfin, originaire de Bena Kalala, cette mère de famille est aussi aînée d’une famille nombreuse.  Elle a fréquenté l’Université zaïroise de Bujumbura au Burundi, avant d’aller à l’université de Kisangani en Province Orientale. Cependant, c’est à l’UNILU qu’elle a décroché son diplôme.
Activiste engagée, elle a démarré sa vie professionnelle dans diverses associations, notamment comme présidente des affaires sociales de l’YMCA, entre 1995 et 1996. « Honorable » à la Commission Nationale des Elections( CNE), élue de la commune de Kintambo(1996-1997), elle a juste après cette expérience démarré une longue et fructueuse carrière à la Direction Générale de Migration(DGM) en 1988. 
Au sein de ce dernier service étatique, elle a tour à tour occupé les fonctions de chef de division des Ressources humaines et formation( 2008-2011), de chef de bureau Emigration à la division de la chancellerie(1998), coordinatrice du corps de l’Inspectorat DGM ( 1999), chef de bureau opération et investigation à la décision de la Police des étrangers et des frontières( 2000).
Polyglotte affirmée, elle parle couramment le français et les quatre langues nationales du pays, car ancienne chef de poste principale de la mairie de Mbandaka en 2001, alors que l’année qui a suivi, elle est devenue chef de division des ressources humaines  et formation.
Somme toute, informée de la nomination de  Thérèse Nzeba Kasela Nkole wa Ngoyi, les notables et sages de cette partie du pays, réunis hier dimanche 1er novembre à Bandalungwa, ont à leur tour salué le choix du chef de l’État. «  Nous estimons que cet acte est pour nous une reconnaissance de la valeur que représente notre communauté au sein de notre nouvelle province de Lomami(…) Nous vous assurons de tout notre soutien pour les actions à entreprendre dans l’édification de notre province » a conclu Achille Mbaya Mukala, président de l’Asbl NSA. BE. KAS.
Tshieke Bukasa