Lokola passe le flambeau à Ntahwa

0
87

La cérémonie de passation de pouvoirs entre le ministre sortant et entrant, a eu lieu hier lundi 22 février sous le coup de 15 heures, entre Michel Lokola Elembe et Jean Baptiste Ntahwa Kuderwa,  au ministère du Budget.

Le ministre sortant dit n’avoir rien à craindre, parce que celui qui le remplace est un fils-maison. Qualificatif que le ministre entrant a lui-même reconnu.

Jean Baptiste Ntahwa a révélé qu’il a gravi tous les échelons de l’administration budgétaire, où il était entré comme agent de collaboration jusqu’à atteindre le grade de Secrétaire général.

Il affirme, en outre, bien maîtriser les méandres du Budget pour y avoir travaillé dans plusieurs directions.

En sa qualité de fils-maison, Jean Baptiste Ntahwa a besoin du soutien de tous en vue de bien remplir sa mission. Car, le souci qui l’anime est celui de donner le meilleur de lui-même afin de prouver qu’il est réellement dans son jardin.

Ministre du même département, il a un défi majeur à relever. C’est l’atteinte du point d’achèvement de l’initiative PPTE (pays pauvres très endettés).

Qui est Jean Baptiste Ntahwa ?  

Né à Kanyola (dans le territoire de Walungu/Sud-Kivu) le 18 juillet 1955, le nouveau ministre du Budget est marié et père de 8 enfants.

Après ses études primaires et humanités littéraires au collègue Alfadjiri de Bukavu, Jean-Baptiste Ntahwa prit son inscription à l’Ecole Nationale des Finances (ENF) où il finit en 1980.

Il fut aussitôt engagé au ministère des Finances et Budget, précisément à la direction du budget contrôle avant d’être désigné vérificateur des dépenses à la même direction.

Puis, il fut détaché au cabinet du ministère des Droits et Libertés du Citoyen, avant de devenir chef de division des finances et sous-gestionnaire des crédits.

Il est également détenteur de plusieurs titres de formations spécialisées, notamment un certificat à l’ENA/France (Ecole nationale d’administration), une spécialisation en économie bancaire de Finafrica Milan (Italie), de l’Institut IDEA international de Montréal (Canada), etc.

Etudiant en Sciences économiques à l’Université Libre de Kinshasa, il obtint la licence en 1996.  

Dom

LEAVE A REPLY

*