L’OGEFREM Plébiscité meilleur conseil des chargeurs africains par l’OMAOC

0
98

ogefrem_siegeDéjà plébiscité par un sondage de l’agence «  Le Point » et bien coté par les ministères du Portefeuille et des Transports et voies de communication, Anatole Kikwa Mwata Mutambo, Directeur général ad intérim de l’Office de Gestion de Fret Multimodal est auréolé d’une nouvelle distinction par l’Organisation Maritime de l’Afrique de l’Ouest et du Centre (Omaoc en sigle).

 En effet, l’Ogefrem est plébiscité « Meilleur Conseil des Chargeurs Africains ».  A ce sujet, il a enlevé « le prix d’Excellence du Conseil des Chargeurs Africains le plus dynamique ».C’est sur recommandation du secrétariat général de l’Organisation Maritime de l’Afrique de l’Ouest et du Centre que ce prix d’encouragement, du dévouement professionnel et d’entreprenariat magnifique lui revient pour son expertise approuvée.

Ce prix est le fruit d’un dur labeur, des sacrifices immenses consentis par le comité de gestion ainsi que l’ensemble du personnel de l’Ogefrem. Ce prix d’excellence est la reconnaissance officielle des réalisations, efforts manifestes et initiatives de l’Ogefrem dans le développement et la gestion de l’industrie maritime.

Le Roi Mohammed VI

couronnera l’Ogefrem

Une cérémonie glorieuse de remise du prix est prévue à cette occasion. Anatole Kikwa recevra ce prix « d’Excellence du Meilleur Conseil des Chargeurs Africains le plus dynamique » le samedi 22 juin 2014, lors de la 25ème session annuelle du Forum de Crans Montana, qui se tient du 19 au 22 juin à Rabat, capitale du Maroc. Elle sera patronnée par le Roi Mohammed VI.

 Rappel

Il sied de rappeler qu’à l’arrivée d’Anatole Kikwa à la tête de l’Ogefrem, il avait trouvé un canard boiteux, où le personnel comptait des arriérés de salaire de plusieurs mois. L’outil de travail laissait à ronger et commençait à perdre la confiance des opérateurs économiques.

L’actuel manager a dû batailler dur en collaboration avec tout son personnel, pour redresser la barre.

Au départ, tout le monde a cru que le «navire» Ogefrem fonçait tout droit vers le naufrage.  Mais en quelques mois, on s’est rendu compte que cette entreprise publique de transport était en train de relancer ses activités. Un nouveau vent soufflait au sein de l’entreprise. Petit à petit, le personnel et les opérateurs économiques reprenaient confiance en elle.

Quelques réalisations

Sur ce fonds propre, avec l’accompagnement du chef de l’Etat et du gouvernement ainsi que celui du ministre des Transports et Voies de communication, l’Ogefrem a pu lancer plusieurs projets dont la plupart ont été réalisés et d’autres en cours d’exécution, notamment la construction de son siège social à Kinshasa. Ce joli immeuble construit dans les normes de la révolution de la modernité a été inauguré le 19 novembre 2013 par le chef de l’Etat.

Il a, en outre, procédé à la modernisation de son siège à Matadi. Et, dans les jours à venir l’Ogefrem va lancer les travaux de construction du Port Sec et de son siège à Lubumbashi dans la province cuprifère, l’Ogefrem a pris l’ascenseur à un niveau élevé. Il assume actuellement la présidence de l’Union des Conseils des Chargeurs Africains (UCCA en sigle)

Dorcas NSOMUE

LEAVE A REPLY

*