L’OCPT refuse de mourir !

0
37
            Ambiance de fête, samedi dernier à l’Office congolais des Postes et Télécommunications (OCPT), où la rotonde de cette entreprise publique a mis sa plus belle robe à l’occasion de la Journée mondiale de la Poste commémorée le 9 octobre de chaque année.
            En présence du Vice-premier ministre et ministre de Postes, Téléphones et Communications(PTT), Simon Bulupiy Galati, l’Administrateur Délégué Général de l’OCPT, Jean-Pierre Muongo a confirmé le « décollage définitif » prochain de la poste congolaise grâce au soutien de l’Union Postale Universelle(UPU) qui, selon lui, mérite, à cet effet, d’être sincèrement remerciée. « La relance de la poste congolaise n’est plus à démontrer avec sa présence régulière aux différentes assises internationales » a-t-il argumenté.Notons qu’auparavant, l’ADG de l’OCPT avait soutenu « sans tergiversation » que les postes  aussi bien dans le monde qu’en RDC, ont un avenir prometeur grâce à l’essor de la nouvelle technologie de l’information et de communication. Selon lui, au-delà de la multitude de services traditionnels, les Postes proposent aujourd’hui bien d’autres services nouveaux répondant au besoin de communication de milliers de personnes et entreprises.
            Face au défi de la nouvelle technologie, les postes s’adaptent et se montrent innovantes, a-t-il indiqué. D’où le thème retenu pour la journée de ce samedi 9 octobre 2010 : « La Poste innovante et actuelle». D’ores et déjà, se convainc-t-il, la poste de la RDC commence petit à petit à remonter la pente pour offrir à sa population une prestation postale conforme aux normes de l’Union postale universelle (UPU), à savoir : l’introduction des codes à barres pour l’identification des colis à la réception, le suivi et la localisation des envois EMS (Express Mail Service), le lancement des codes postaux à travers toute la République.
            Par ailleurs, pour répondre au besoin de la clientèle, les postes se sont engagées à lui offrir de nouveaux services, tels que : le payement des factures par Internet, la remise des envois postes signatures électroniques et le transfert des fonds électroniques, etc.
            Ainsi donc, a-t-il rassuré, l’avènement de la nouvelle technologie de l’information est compensé par la diversité des services offerts par la poste à ses clients. « Malgré le boum technologique, le courrier physique n’est pas prêt à disparaître du jour au lendemain. Car, il garantit encore l’originalité de la confidentielle »
            Pour rappel, fondée le 9 octobre 1874 à Berne (Suisse), l’Union postale universelle totalise aujourd’hui 136 ans d’existence. Elle regroupe plus de 150 pays à travers le monde. La journée mondiale de la Poste a, quant à elle, été instituée à l’issue du congrès de l’UPU à Tokyo (Japon) en 1969. L’objectif poursuivi par cette journée est de sensibiliser des Citoyens et des entreprises au rôle de la poste dans leur vie quotidienne et de sa contribution au développement socioéconomique des pays, en tant que facteur d’échange et de communications. Cependant, l’essor de la nouvelle technologie de l’information et de communication qui transforme le monde, d’aucuns se posent la question de savoir si la poste, surtout la poste en RDC a un avenir prometeur.
 
Tshieke Bukasa
 

LEAVE A REPLY

*