L’ISTA à la recherche de la performance

0
123

istaL’établissement public chargé de former le personnel qui devra gérer le secteur aérien doit être à la hauteur des exigences  nationales et internationales.  Le vendredi 28 novembre 2014, le comité de gestion de l’Institut Supérieur des Techniques Appliquées, rreprésenté par le  professeur Pierre Kasengedia  Motumbe, directeur général et Fabrice Lambion, présidenta de l’Institut de Formation Aux Métiers (IFAM), ont signé un protocole d’accord de collaboration.

Ce nouveau contrat a pour objectif de réaliser et de développer la formation professionnelle et technique aux métiers de l’aéronautique civile en République Démocratique du Congo (RDC, en organisant des sessions de formation, séminaires et recylages qui visent le renforcement des capacités des ressources humaines en matière d’aviation. Cela concerne les pilotes, les hôtesses, les chauffeurs, les maintenanciers, bref, toutes les catégories de personnel travaillant dans les sites aéroportuaire.
Le contrat a une durée de 20 ans à dater de sa signature (du 28 novembre 2014 au 28 novembre 2034). L’Ifam s’est engagé à assuré une formation technique de qualité à tous les candidats.  Ces  formations seront sanctionnées par un brevet qui sera reconnu sur le plan international. Puisque,  l’Institut de Formation aux  Métiers  (IFAM), a une expertise avérée dans son projet de formation aux métiers aériens. Et, il dispose d’une expertise, d’un savoir-faire éprouvé et des moyens techniques et financiers conséquent.

Lutte commune

C’est dans le cadre de sa mission de bien former que l’Institut Supérieur des Technique Appliquées doit  à tout pris rechercher l’excellence. Raison pour laquelle, les parties signataires dudit contrat ont chacune des engagements. Tels que : mettre en commun leurs efforts et moyens aux fins de faciliter l’organisation d’une formation professionnelle et technique aux métiers de l’aérien : concourir mutuellement aux actions promotionnelles de formation professionnelle et technique auprès de l’administration et des institutions et entreprises nationales et internationales concernées par le secteur de l’aviation.
«C’est une opportunité pour l’Ista  de retrouver sa place d’atant. La section d’aviation a été conçue à l’Ista pour l’Académie Aéronautique de l’Afrique Centrale. Dans son cahier de charges, il a été demandé aux acteurs d’accorder une importance particulière à des formations particulières ».
De son coté, Fabrice Lambion, le président de l’IFAM,  a réaffirmé son engagement de faire de l’Ista une grande école de la sous-région. C’est ainsi que son organisation va travailler d’arrache-pieds pour la réussite de cette formation professionnelle.
Dorcas NSOMUE

LEAVE A REPLY

*