L’ISTA dégage les pistes de développement de la RDC

0
185

C’est dans le souci du progrès scientifique, industriel, social et du développement de la République Démocratique du Congo que l’Institut Supérieur des Techniques Appliquées  a tenu à organiser une semaine de réflexion scientifique. Programmées au sein même de l’Ista,  ces assisses ont  eu lieu lundi 04 au jeudi 07 juin 2012.  « Je pense que nous sommes dans le processus  où les enseignantsen particulier et  les étudiants en général sont en train de rechercher des solutions adéquates  qui vont faire avancer  notre pays» a déclaré le professeur Kasengedia Motumbe, directeur général de l’Ista. 

                 En effet, plusieurs thèmes ont été développés au cours de cette semaine de réflexions entre enseignants et  étudiants. Cependant, le jour de la clôture,  trois exposés étaient au menu. Le chef de travaux Nimi Malonda a exposé sur le mode de facturation de l’énergie électrique par prépaiement. Quelles stratégies pour la   ville de Kinshasa?. Ensuite, est intervenue Mme Teixeira Maria Samba, qui a penché sur le laboratoire virtuel dans la formation des ingénieurs de l’Ista, cas du logiciel Eureka. Le dernier exposé était celui  du professeur Kasengedia Motumbe, qui a parlé du service Internet et points d’échanges (centre  d’interconnexion) internet.
 
                 Dans son exposé, le directeur général de l’Ista a démontré l’importance de la connexion Internet pour son institution communément appelé réseau interuniversitaire, de la création du réseau internet congolais, ainsi que de l’impact du point d’échanges. Le point d’échanges a pour rôle de réguler les échanges sur le plan local. Et cela facilitera l’évolution de la République Démocratique du Congo sur le plan technologique (Internet) surtout avec l’avènement de nouvelles techniques de l’information et de la communication. 
 
Devant cet éventail du service d’Internet, l’orateur a donné  quelques perspectives d’avenir: promouvoir la création et la publication du contenu local ; implanter le cash de serveur internet (Google, yahoo ; Msn ; …) qui sont des serveurs d’application ; Hoster (loger) certains serveurs (c’est-à-dire  installer des logiciels qui vont faciliter la production  du contenu de l’information locale) ; implanter d’autres points d’échanges métropolitains (c’est-à-dire faire  des installations dans les grandes villes telles que Lubumbashi, Boma, etc.) ; implanter des points d’échanges nationaux, etc.  
 
Il faudrait noter qu’à la fin de son exposé,  le professeur Kasengedia a brossé succinctement l’importance de la connexion de la République Démocratique du Congo à la fibre optique. Car, l’utilisation de l’orbite géostationnaire est très coûteuse. 
Etant donné que cette semaine de réflexion était organisée par le département de l’électricité qui est chapeauté le chef de section Ndaye Nkanka,  elle s’est plus focalisée sur le domaine énergétique pour un développement   durable de la R.D.Congo. Pour ce fait, il a été demandé au ministère des Ressources hydrauliques et Electricité  d’élaborer des politiques énergétiques  qui doivent s’articul autour de la planification à long terme. Elle  permettra de consolider à long terme les politiques énergétiques. Ce ministère de tutelle doit aussi penser aux renforcements des capacités des différentes branches du secteur. Cela exige une politique d’investissement environnemental liée au changement climatique dans l’ensemble de la république. D’où une politique de diversification hydroélectrique des sources énergétiques s’impose. 
 
Ces journées de réflexion avaient pour objectif : la redynamisation  des activités de recherche à l’Ista en général et à la section  électricité en particulier; donner le goût d’étude et de recherche  aux étudiants de manière à les détourner des activités qui détruisent la société ; livrer aussi bien aux étudiants qu’aux enseignants de l’Ista, la dernière actualité en rapport avec les thèmes développés pendant la semaine. 
L’Ista est en phase de modernisation, car il va bientôt abriter un laboratoire de très haute technicité qui va répondre aux normes internationales comme celui de Sisco.
 
                                                                                        Dorcas NSOMUE

LEAVE A REPLY

*