L’Institut européen de coopération et de développement au chevet de l’INPP

0
34

La date de jeudi 10 mai 2012, demeurera à jamais gravée en lettres d’or dans les annales de l’institut national de préparation professionnelle (INPP). Une ONG dénommée Institut européen de coopération et de développement a décidé d’élargir la liste des partenaires bilatéraux de cet établissement public.

En effet, une délégation de cette ONG conduite par Mme Brassey Marie-Hélène est descendue au siège de la direction générale de l’INPP, sise 6ème rue quartier Industriel, dans la commune de Limete, en vue de prendre langue avec les responsables de cette institution dont l’Administrateur directeur général Maurice Tshikuya Kayembe. De sources concordantes, il ressort que l’entretien entre les deux responsables a tourné autour de la formation professionnelle. Cela d’autant plus que l’Institut européen de coopération et de développement a presque la même mission que l’Institut national de préparation professionnelle, à savoir développer les compétences et de renforcer les capacités de la main d’œuvre nationale.
Après un entretien à huit clos avec l’Administrateur directeur général Maurice Tshikuya Kayembe, Mme Brassey Marie-Hélène et sa délégation sont descendues à la direction provinciale de l’INPP, sise 11ème rue, quartier Industriel, dans la même commune de Limete. Sous la supervision de l’Administrateur-directeur technique, Paul Nkongolo, ils ont visité toutes les filières, ainsi que la salle de formation de cet établissement public.

Se confiant à la presse à la fin de cette visite guidée, Mme Brassey Marie-Hélène n’a pas caché sa satisfaction au regard de la qualité de la formation dispensée dans toutes les filières, de la haute capacité des formateurs et, surtout, de l’intérêt que suscite la formation auprès de jeunes apprenants. Le témoignage à chaud d’un apprenant venu de la ville de Kananga, chef-lieu de la province du Kasaï Occidental, a corroboré de plus belle la qualité de la formation dispensée à l’INPP. Agent du Programme Elargi de Vaccination (PEV), l’apprenant Nziama s’est fait inscrire à la filière Froid et climatisation, en vue d’acquérir  des connaissances sur la maintenance, l’entretien du matériel de conservation des produits de vaccination. L’apprenant a affirmé, la main sur le cœur, qu’après quelques semaines seulement de formation, il est en mesure aujourd’hui de détecter et réparer des pannes, ainsi que de charger des appareils indispensables pour la conservation de tous ces produits.

Appelée à expliquer le but de sa mission en République démocratique du Congo, Mme Brassey Marie-Hélène a indiqué que la délégation qu’elle conduit a pour mission essentielle de rencontrer tous les acteurs actifs dans le domaine de la formation professionnelle en RDC. Pour ce faire, son ONG propose aux entrepreneurs et autres micro-entreprises des types de formation mieux adaptées aux besoins du marché. L’Institut européen de coopération et de développement, a-t-elle renchéri, initie également les jeunes aux négociations pour l’obtention des crédits pouvant leur permettre, après la formation, de créer leurs propres unités de production. Mme Brassey Marie-Hélène croit fermement à l’INPP. Elle s’est déclarée déterminée à accompagner cette institution publique dont elle croit dur comme du plomb qu’elle redonne l’espoir aux jeunes désœuvrés pour leur réinsertion sociale.

Michel  LUKA 

LEAVE A REPLY

*