L’instabilité chronique dans la fourniture d’électricité

0
48

kankuLe député national Clément Kanku Bukasa avait adressé une question orale avec débat à l’administrateur-délégué de la SNEL. C’est le vendredi 24 octobre 2014 que le patron de la Société nationale d’électricité  s’est présenté au Palais du peuple pour éclairer les élus du peuple.

         Malgré les explications fournies sur le programme de réhabilitation des turbines au Barrage d’Inga, la construction en cours d’une nouvelle ligne d’alimentation pour la ville de Kinshasa, et la lutte contre les vols de cornières des pylônes et des câbles électriques, un vaste programme appuyé par plusieurs partenaires  techniques et financiers de la RDC, et qui augure d’un avenir meilleur pour l’électrification de notre pays, les députés ont déploré comme l’ensemble de la population congolaise que le courant électrique congolais souffre d’un grand déficit caractérisé par des délestages à répétition. Pour contourner la difficulté et faire face à ce déficit de courant électrique, de nombreux compatriotes et la plupart des opérateurs économiques et établissements sanitaires se sont équipés en groupes électrogènes, ce qui représente des frais supplémentaires, notamment pour l’achat du carburant pour faire tourner ces générateurs.

            Eric Mbala a beau énuméré les efforts déployés par son comité de gestion pour assurer une fourniture régulière et stable à l’ensemble de ses abonnés, mais au Palais du peuple, l’on reste persuadé que ce sont des vœux pieux pour un futur éloigné et que le phénomène «  délestage » a encore la peau dure en RDC.

         A l’issue des éclairages fournis par l’administrateur-délégué de la SNEL, le député national Clément Kanku s’est dit non satisfait, parce que le patron de cette entreprise  a éludé des questions importantes. A ce sujet, il recommande la mise sur pied d’une commission d’enquête pour approfondir les investigations  sur la gestion de la SNEL. Il tient aussi à percer le mystère sur qui perçoit les plus-values sur les tarifs préférentiels, les marchés d’attribution de fourniture des compteurs prépayés, etc…

                                                                                                               ERIC WEMBA

LEAVE A REPLY

*