L’INPP gratifié de six nouveaux véhicules

0
42

1985-2015, cela fait exactement vingt-cinq ans que l’Institut national de préparation professionnelle (INPP) fonctionnait sans charroi automobile. Les membres du comité de gestion et tout le personnel se débrouillaient à la congolaise. Ce mercredi 28 octobre 2010, le comité de gestion Maurice Tshikuya a rompu avec cette tradition en offrant à cette entreprise un lot de six véhicules dont deux camionnettes de marque Pick-up et deux minibus. Tous ces véhicules ont été achetés sur fonds propres de l’INPP auprès de la société Tractafrique.

            Dans son adresse de circonstance, l’Adg de l’INPP, a exhorté le personnel  à faire bon sage de ce charroi automobile, fruit de ses propres efforts.

            Pour sa part, le directeur Administratif de l’INPP, Kayembe Nsumpi, a rassuré les membres du comité de gestion qu’il veillera personnellement au bon usage de ces véhicules, avant de faire planer l’épée de Damoclès sur  les contrevenants.

            Avec cette acquisition, le personnel de l’INPP ne sera plus soumis au calvaire quotidien que connaissent les Kinois chaque jour qui passe.             

Finalisation de l’étude préparatoire du projet d’aménagement de l’INPP

            Une mission de l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) séjourne depuis le début de la deuxième quinzaine dans la capitale congolaise. Conduite par le représentant résident en RDC, Yonezaki Eiro, cette mission nippone harmonise les vues, mieux finalisé l’étude préparatoire (le concept de base II) pour le projet d’aménagement de l’Institut national de préparation professionnelle (INPP) avec le comité de gestion  de cette entreprise publique. Il s’agit du projet relatif à la construction dans l’enceinte de la direction provinciale de l’INPP/Kinshasa d’un nouveau bâtiment ultra-moderne devant abriter les salles de classe, les ateliers et bien d’autres équipements. La délégation compte des experts en planification des projets, en planification des infrastructures,  en planification et approvisionnement des équipements et en formation des ressources humaines.

            Se confiant à la presse, Yonezaki Eiro a déclaré que cette fois-ci, les experts de la JICA vont élaborer le concept de base du projet, à savoir la taille de l’installation, entendez le nouveau bâtiment et la liste des équipements (dans le cadre de l’aide financière non-remboursable et celui de la coopération technique). Ils vont également élaborer le plan de formation professionnelle : il s’agit de déterminer le nombre fixe des étudiants par salle de cours, la confirmation de la politique supérieure (la politique nationale pour l’emploi). 

Michel LUKA

LEAVE A REPLY

*