L’INPP arrache le prix « Convention » de World Quality Commitent-Paris 2013

0
47

Il n’y a pas un sans deux. Durant la Convention à la qualité de Genève, en Suisse, le dimanche 30 septembre 2012, dans la spectaculaire salle « Intercontinental » de Genève, en face du Palais des Nations Unies, siège européen de l’ONU, l’Institut national de préparation professionnelle (INPP) a reçu le Trophée « International Star Award for Quality (ISAQ), dans la catégorie Or. 

 Cette année encore, l’Institut national de préparation professionnelle vient de récidiver en arrachant le Prix international « Convention » dans la catégorie Platine. L’INPP a ainsi fait flotter le drapeau national sur le sol français aux côtés de 54 autres pays de la planète retenus à travers leurs entreprises respectives. Organisée par «Business Initiative Directions» (BID), la  cérémonie de remise du Prix  International à la Qualité – World Quality Commitent – Paris 2013 aux entreprises lauréates est intervenue le dimanche 27 octobre 2013, dans la salle de Conventions Palais des Congrès Hyatt Regency Paris Etoile.

Il sied de retenir que ce prix n’est nullement un fait du hasard, encore moins un arrangement  complaisant à la congolaise comme nous avons l’habitude de le vivre. C’est plutôt le fruit d’un travail bien fait, d’un travail excellent et de qualité abattu par le comité Maurice Tshikuya Kayembe,  depuis plusieurs années, dans l’encadrement de la jeunesse non seulement congolaise, mais aussi africaine. Et la reconnaissance n’ayant pas de frontières.

            Lors de la commémoration du cinquantenaire de l’accession de notre pays à la souveraineté nationale, la première dame du royaume de Belgique avait effectué une visite à l’INPP. A cette occasion, elle avait congratulé les responsables de cet établissement public pour la qualité du travail. Bien plus, si le gouvernement japonais a accepté de délier sa bourse pour octroyer à titre d’aide financière non remboursable une enveloppe de 23 millions de dollars américains pour la construction d’un complexe administratif moderne de la direction provinciale de l’INPP de la ville de Kinshasa, c’est également par à cause de la qualité du travail, dont notamment : la maintenance de ses équipements, vieux de plus de 25 ans.

            En février 2011, les experts de ses partenaires ont passé au peigne fin la gestion de fonds et des équipements mis à la disposition de cet établissement public. Et les conclusions de cet audit ont ouvert à cet établissement public les portes d’un partenariat triennal avec l’Agence Française de Développement (AFD).  Conclu mercredi 02 octobre 2013, en marge d’une visite guidée des filières et de la salle de formation de l’INPP par une délégation de l’Agence Française de Développement conduite  par son nouveau directeur en RDC, Jean-Christophe Maurin, ce   partenariat porte essentiellement sur la  construction des infrastructures immobilières des directions provinciales de cet établissement public. Notamment : l’INPP-Bukavu dans la province du Sud-Kivu et  Matadi dans le Bas-Congo. Outre ces infrastructures d’accueil, le nouveau partenariat porte également sur l’apport de l’expertise française en ingénierie pédagogique, l’assistance technique en matériels et équipements, ainsi que l’amélioration de la qualité de la formation par la qualité des formateurs.

Michel  LUKA               

LEAVE A REPLY

*