Limete : le site Socopao de nouveau envahi

0
130

            On a du mal à croire ses yeux lorsque l’on passe devant le site Socopao, dans la concession de la SCTP (Société Commerciale des Transports et Ports), à Limete. Depuis un certain temps, des maisonnettes en tôles usagées, cartons et pailles y poussent comme des champignons. Renseignements pris, il s’agit du retour feutré de plusieurs anciens propriétaires des constructions anarchiques démolies l’année dernière par des bulldozers de l’Hôtel de Ville de Kinshasa.

Interpellés par les passants, qui s’étonnent de leur témérité, après l’action musclée menée l’année passée par la commission de démolition de l’administration urbaine, les « revenants » soutiennent détenir des titres de propriété ainsi que des autorisations de bâtir leur délivrées par les services compétents des ministères des Affaires Foncières ainsi que ceux de l’Urbanisme et Habitat. Par conséquent, ils ne se reconnaissent pas comme anarchistes fonciers et immobiliers.

Mais, à l’allure où les gens commencent à se réinstaller sur le site Socopao, il y a lieu que le gouvernorat de Kinshasa se réveille pour agir avant que des habitations en matériaux durables et des immeubles à plusieurs niveaux ne réapparaissent dans la concession de l’ex-Onatra, au risque de mettre tout le monde devant le fait accompli.

Joseph Ngongo ka Ngongo (stg/ Unikin)

LEAVE A REPLY

*