L’IITA propose le mélange manioc-blé dans le pain

0
125

agriculture-RDC_cVanCoolen-Eureka-Slide-reporters-REABientôt les Congolais seront peut-être amenés à innover dans leurs habitudes alimentaires, si la proposition de l’IITA (Institut international d’Agriculture tropicale) parvenait à se matérialiser avec un projet dûment peaufiné par le ministère de l’Agriculture. Il s’agit de la proposition recommandant de fabriquer les pains sur base du mélange de la farine de manioc et de blé. Ce, justifie l’IITA, en vue de diminuer le volume des importations notamment celle des produits alimentaires qui non seulement coûte cher à la République, mais posent également de sérieux problèmes pour satisfaire les besoins du plus grand nombre à cause des prix élevés dus aux dépenses effectuées.

            Cette proposition fait partie des pistes de solution que l’IITA propose en guise de contribution pour améliorer la sécurité alimentaire des Congolais, en augmentant en même temps les revenus des paysans par une forte production agricole.

            La révélation a été portée à la connaissance du public, hier jeudi 17 avril à l’issue de l’atelier de formation que l’Institut International d’Agriculture Tropicale venait d’organiser sur la plateforme d’innovation et de chaînes de valeur.

            Tenu du 14 au 17 avril 2014, à Caritas Congo dans la commune de Gombe, cet atelier a connu la participation de 35 délégués venus de partout à travers toutes les provinces du pays. Les participants provenaient des couches diversifiées de la société. Il y avait parmi eux des producteurs agricoles, des transformateurs, chercheurs, vulgarisateurs, membres de coopératives ainsi que ceux des organisations non gouvernementales œuvrant dans les milieux ruraux.

            Pendant trois jours, ils ont suivi plusieurs modules de formation centrés essentiellement sur les techniques d’amélioration de la production agricole. Les enseignements ont été dispensés par Dr Ousmane Coulibaly et Dr Marie Yomeri, tous membres de l’Institut international d’agriculture tropicale.

            L’objectif visé était de former les acteurs du monde rural au concept principe et pratique des plateformes d’innovation et de chaînes de valeur agricole en vue d’améliorer la sécurité alimentaire et augmenter les revenus des paysans par la production.

            Parmi les recommandations, il a été aussi question de promouvoir la production, la transformation, ainsi que la diversification des produits à base de manioc. C’est dans cette optique qu’il faut placer la proposition de l’IITA de fabriquer du pain sur base du mélange de la farine de blé et celle de manioc. Une pratique déjà expérimenté au Nigéria, renseigne le Coordonnateur du projet manioc de l’IITA, le Dr Timothée Zola Mahungu, avant d’affirmer la proposition fait déjà l’objet d’un projet initié au ministère de l’Agriculture.

            On rappelle que lancé en 2010 en République Démocratique du Congo, le projet manioc est financé par la BAD. Il est exécuté par l’IITA, en collaboration avec les partenaires nationaux, dont le ministère de l’Agriculture et Développement rural.

Dom

LEAVE A REPLY

*