L’hôpital du cinquantenaire sera fin prêt en janvier 2011

0
40

L’ensemble de travaux de modernisation de l’hôpital du cinquantenaire nécessite environ 100 millions Usd. C’est ce que renseigne la fiche du projet lors d’une visite effectuée dimanche par le ministre de la santé, Victor Makwenge Kaput. L’objet de la visite dominicale du membre du gouvernement à l’établissement hospitalier en face de la base logistique, était de se rendre compte de l’état d’avancement des travaux démarrés début mai 2009. Accompagné de ses collaborateurs et du directeur de l’Agence congolaise de grands travaux, le ministre s’est, au terme d’une ronde, dit satisfait de l’évolution des travaux qui devront transformer l’établissement en un lieu d’administration des soins le plus moderne de l’Afrique centrale. Il ressort du constat fait et des explications fournies par des techniciens chinois qu’il ne reste plus que les travaux de finissage, comprenant l’embellissement et l’habillage des murs.

 Victor Makwenge, casque de sécurité sur la tête, s’est fait conduire dans cet immeuble de cinq niveaux, compartimentés en services. A une question de la presse, le ministre a déclaré qu’il est entrain d’évaluer avec le directeur des équipements, le type de matériels pour ce genre d’établissement. « On aura des équipements de pointe (scanner, IRM etc). Nous sommes entrain d’élaborer également des termes de référence par rapport à la formation et au recrutement du personnel sur base des avancées technologiques actuelles », a précisé Makwenge. La ronde a donné l’idée de ce que sera l’ouvrage : les services de consultation interne, pharmacie centrale, consultation ambulatoire, pédiatrie, maladies infectieuses, médecine interne, bloc opératoire, service de radiologie, imagerie médicale.   La particularité est qu’un plateau technique de très haut  niveau permettra l’exécution de toutes sortes de chirurgies, à l’instar de la chirurgie cardiaque, orthopédique, thoracique etc. chaque niveau du gigantesque immeuble logera une série de services.

Ces travaux vont durer 20 mois, exécutés par Sinohydro Bureau 2. D’une capacité de 450 lits, l’établissement dénommé « Hôpital du cinquantenaire » compte trois entrées : sur l’avenue du 24 novembre, la direction Saïo et l’autre sur l’avenue Victoire.

Concrètement, selon un technicien chinois, les travaux prévus devraient concerner l’achèvement des bâtiments existants et leur extension. A ces travaux s’ajoutent ceux de construction de deux nouveaux bâtiments et d’un centre de rééducation, des dépendances et d’une morgue. La fin des travaux est prévue pour janvier 2011, a précisé le Chinois qui a souligné que l’hôpital qui se veut une référence en Afrique centrale ne pourra l’être qu’avec l’appui affirmé du ministère de la Santé et de l’ensemble du gouvernement dans le choix des équipements. Après cette étape, la visite s’est poursuivie au siège en réhabilitation du Pnmls, ex-Fomanes dont les travaux sont exécutés par Sotraco.

Sylvestre Saïdi Nyota

LEAVE A REPLY

*