LETTRE OUVERTE AU MAIRE DE GOMA

0
81

Goma, Mardi 11 Septembre 2018, le Collectif des Notabilités du Nord Kivu a évalué la situation sécuritaire très préoccupante qui a prévalu dans la ville de Goma depuis le début du 2ème semestre de l’année 2018. De cette évaluation, plusieurs faits peignent le tableau
sécuritaire très sombre de la ville de Goma marqués par les assassinats(1), les incursions collectives par des hommes, femmes et enfants en mains armées dans plusieurs maisons dans différents quartiers de la ville de Goma(2) et les kidnappings des enfants et
adultes par des hors la loi(3). Ces faits dont les opérations se déroulent de 23h00 à 03h00 se sont déroulés dans les quartiers suivants :

– En date du 15 Juin 2018, dans le quartier Ndosho, un enfant mineur d’âge de 2 ans, Chrenovic HAGUMIMANA, a été kidnappé par des hommes non connus qui l’ont gardé en captivité durant 85 jours. Il a été retourné à ses parents après avoir échoué de rançonner les parents et se trouve suivi médicalement dans un centre hospitalier Goma ;
– En date du 18/08/2018,  dans le Quartier Mabanga Nord, Avenue Katoyi
1, derrière le dispensaire di Konde, un groupe de plus de 15 personnes
armés parmi eux des femmes et enfants dont l’âge varie entre 15 et 17
ans ont fait plusieurs incursions dans 8 maisons, y compris dans la
maison du chef d’avenue, emportant matelas, couvertures, télévisions,
téléphones, vaisselles, argent.
Plusieurs autres avenues de ce quartier ont connus des visites des
mêmes hommes armés à savoir : Salongo 1, Salongo 2, Itebero, Katoyi,
Lubangu, Kindu 2 et Osso). Plusieurs familles ont perdu des biens,
emportés par ce groupe d’hommes et femmes porteurs d’armes blanches et
armes à feu.
– En date du 07/09/2018, dans le quartier Katoyi, un motard nommé
Kambale Efrem, habitant sur l’avenue Katoyi 1, a été visité par un
groupe d’hommes armés qui ont emporté, tous les effets de la maison
notamment 4 téléphones, télévisions, cahiers des enfants, matelas et
autres accessoires.
– En date du 08/09/2018, dans le quartier Katindo, derrière « HIFI »,
un coiffeur de 30 ans Faustin MAHAMBA, a été froidement abattu par 6
balles par un groupe de deux hommes armés devant la porte de sa
résidence et a succombé le même jour à l’hôpital CBCA Keshero,
laissant une veuve et deux enfants de moins de 5 ans;
– A la même date du 09/09/2018, dans le quartier Katoyi sur l’avenue
des Techniciens, 17 maisons  y compris celle du chef d’avenue, ont été
visitées  tard dans la nuit par un groupe d’hommes armés qui ont
dévalisé toutes les maisons, emportant tout : matelas, télévisions,
radios, téléphones, argent, chaises, casseroles…..
Eu égard à la situation sécuritaire tres préoccupante dans la ville
de Goma, le Collectif des Notabilités du Nord Kivu recommande :
1. A la population de Goma : de mettre sur pied dans chaque avenue,
les Comités de Jeunes pour la sécurité collective en vue de définir
des stratégies pour endiguer l’insécurité, en collaboration avec les
cadres de base, la PNC, les FARDC et l’ANR.
2. Aux FARDC, PNC et la Monusco : d’organiser des patrouilles mixtes
dans des quartiers ciblés et des bouclages non avisés dans d’autres.
3. Au Maire de la Ville de Goma : de prendre le problème de
l’insécurité à bras le corps et prendre des mesures idoines pour
mettre un terme à l’insécurité dans la ville de Goma, si non de
démissionner.

Fait à Goma, le 11 Septembre 2018
Pour le Collectif des Notabilités du Nord Kivu.
Me Jean-Paul LUMBU LUMBU MUTANAVA
Point Focal du Collectif