Les vendeurs de Matete en colère

0
32

Le marché principal de la commune de Matete est fermé depuis plusieurs semaines pour cause de réfection. Sa population marchande a été délocalisée vers le quartier Kinsaku, dans le site baptisé ironiquement « Wenze ya Mamie ». Mais, suite à l’envahissement régulier du périmètre du parquet et de la maison communale, la police a reçu la mission de disperser tout vendeur qui serait surpris en dehors de l’espace autorisé et de saisir ses marchandises. Le mercredi 12 mai 2010, les policiers ont fait leur besogne, avec trop de zèle, semble-t-il.

Mécontents de la casse de leurs échoppes et de la saisie de leurs biens, certains marchands ont donné de la voix. A les en croire, le nouveau site d’accueil serait trop étroit, ce qui provoque un débordement involontaire des vendeurs et de leurs clients vers la concession du parquet et de la maison communale de Matete. Ils soutiennent que si le problème d’espace n’est pas résolu, la question de la survie au quotidien va pousser ceux qui tiennent absolument à vendre à revenir vers le marché en réfection. Ils sont étonnés par la réaction des autorités municipales car depuis le mois de mars, date de leur déménagement, ils n’étaient inquiétés par personne.

Mercredi passé, une petite manifestation de protestation, ponctuée de chansons et danses hostiles à l’Hôtel de Ville, a été improvisée par des vendeurs et vendeuses courant dans tous les sens avec leurs marchandises emballées.

Augustine Matobo, stg/UCC

LEAVE A REPLY

*