Les USA saluent la nomination de Bazaiba à la tête du MLC

0
36

La nouvelle Secrétaire Générale du Mouvement de Libération du Congo (MLC), la députée Eve Bazaiba Masudi, a reçu en audience le mardi 23 décembre 2014, la conseillère politique de l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique en RDC.

Cette entrevue, qui  s’est déroulée au siège du MLC, sur l’avenue du Port, dans la commune de la Gombe, a tourné essentiellement autour de la situation qui prévaut au sein du parti de Jean-Pierre Bemba, président national, en détention préventive à la CPI (Cour Pénale Internationale), depuis juillet 2007.

 Perlita Muiruri a voulu, à travers ce  tête-à-tête, palper du doigt l’effectivité du fonctionnement de cette formation politique au lendemain du limogeage de son ancien Secrétaire Général, Thomas Luhaka, sanctionné pour avoir été nommé Vice-Premier ministre et ministre des PTT/NTIC dans le gouvernement Matata II. La diplomate américaine a tenu à savoir si la barque du MLC était toujours en équilibre, après la restructuration intervenue au sein de son Bureau politique à la suite de la décision de son président national, Jean-Pierre Bemba portant radiation de trois hauts cadres entrés au gouvernement sans son aval, en violation des statuts du parti.

La diplomate américaine a salué la nomination d’une femme à la tête d’un grand parti de l’Opposition, un fait rare dans les annales politiques en Afrique en général et en République Démocratique du Congo en particulier, où les cadres féminins sont souvent relégués au second plan.

Elle a saisi l’occasion pour réitérer le ferme engagement de son pays à accompagner la jeune démocratie congolaise à travers les partis politiques soucieux d’améliorer le bien-être de la population.

Réconfortée par cette visite de la diplomate américaine, la Secrétaire Générale du MLC a réaffirmé la détermination de son parti à œuvrer véritablement pour l’émergence de la démocratie et de l’Etat de droit en RDC, à travers une opposition forte et républicaine. Cette visite est perçue, par les cadres et militants du MLC (Mouvement de Libération du Congo) comme une des preuves que la page de Thomas Luhaka et définitivement tournée et qu’il n’y a pas de confusion au sujet de la gestion quotidienne des affaires de ce parti.

ERIC WEMBA

-0-