Les Usa encouragent l’accroissement du budget de la santé

0
35
usaC’est le  plaidoyer fait par deux envoyés spéciaux des Usa du secteur de la santé en fin de séjour en RDC. A cette occasion, ils ont animé, samedi 8 Aout 2015, au Centre culturel américain de Kinshasa,  un point de presse conjoint  pour faire l’état des lieux de leurs visites. Il s’agit de docteur Tom frieden, directeur du Centre pour contrôle et la prévention des maladies (CDC) et du Cntre-Amiral Timothy Ziemer, patron de l’Initiative du président des Etats Unis contre la malaria (PMI).
De manière générale, les deux interlocuteurs de la presse ont salué, les réalisations et  les progrès enregistrés  par la Rd Congo dans le secteur de la santé, notamment dans l’éradication et le recul  de certaines maladies que l’on peut éviter grâce à la vaccination. Il s’agit principalement de la polio dont aucun cas n’a été enregistré l’année dernière. Néanmoins, bien que des progrès soient accomplis,  ils ont tous le deux encouragé le gouvernement à accroitre le budget alloué  au secteur de la santé qui est  insignifiant,  cela du fait que tous les partenaires  attendent voir un engagement clair du gouvernement dans ce sens pour l’accompagner. Cela, en vue de combattre efficacement le paludisme, identifié comme le premier problème de santé en RDC dans un contexte de pauvreté et de manque d’infrastructures qui demeurent deux grands défis pour ce pays.
Quant à Tom Frieden, un scientifique de renom  qui effectuait  sa première visite en RDC, il s’est dit très satisfait   de la collaboration entre la RD Congo et les Usa, qui a permis à travers le programme de formation en épidémiologie de terrain et techniques de laboratoire (FELTP) de  former  une quarantaine des techniciens qui ont achevé leur formation et une quarantaine d’autres dont la formation sera bientôt achevée. Pour lui, l’adhésion de la RDC  à ce programme de sécurité sanitaire mondiale est non seulement  une opportunité mais aussi une occasion pour le pays qui va lui permettre de déceler des menaces potentielles. Ainsi, si la Rd Congo possède des grandes richesses, la plus grande demeure son peuple.  Tom Frieden a ainsi plaidé pour que des progrès substantiels soient accomplis dans le secteur de la santé, car la santé, a-t-il fait savoir,  est un investissement important, L’accroitre, ce n’est pas seulement sauver des vies  mais également accomplir un  progrès économique certain.
Abondant  dans le même sens que son prédécesseur,  le Contre-Amiram ziemer a pour sa part préconisé la mise en place d’un leadership sur le plan de la santé. Cela permettra à coup sûr de baisser le taux de morbidité dû au paludisme qui reste encore très élevé en RDC,  un fardeau pour les populations mais aussi un problème de santé publique. Il faut agir de concert pour vaincre cette pandémie. De son avis d’expert, au fur et à mesure que la maladie va décroitre, le progrès est sûr. En outre, il a fait savoir que combien la RDC avait une très grande importance dans cette stratégie, car malgré le peu de budget dont dispose cette initiative qui devait en principe bénéficier d’un budget de quatre milliards et qui n’en reçoit que la moitié, sur les 19 pays africains, la RDC et le Nigéria viennent en tête de liste selon un critérium d’éligibilité très serré, a-t-il conclu.
VAN