Les « Tshisekedistes » sensibilisent à l’enrôlement

0
28

Une chaude ambiance a dominé le quartier Camp Luka, dans la Commune de Ngaliema, le dimanche 29 mai à l’occasion du meeting organisé par les structures politiques soutenant la candidature d’Etienne Tshisekedi à l’élection présidentielle. Dynamique Tshisekedi Président(DTP), Soutien à Etienne Tshisekedi(SET), Comité de soutien à la candidature de Tshisekedi(COSCAT) etc. ont toutes apporté un seul message à la population de cette partie de la capitale : s’enrôler massivement pour les prochaines joutes électorales.

Introduits par le président du Rassemblement Congolais pour la Démocratie/ Nationaliste(RCDN), Roger Lumbala, les différents leaders de l’opposition ont défilé sur le podium afin d’exhorter la population, non seulement à acquérir la carte d’électeur, mais surtout à faire le bon choix au moment opportun. Martin Fayulu de l’Ecidé convaincu du début de la fin de règne de ceux qui sont au pouvoir, a demandé à la population de vaincre la peur. « On vient de loin ! La honte qui nous a longtemps habités va bientôt prendre fin avec l’arrivée au pouvoir de Tshisekedi car il veut remettre un Etat de droit ! » a-t-il lancé.

Plus virulent, Eugène Diomi Ndongala a fait constater qu’il n’y a aucune route chez ses hôtes, alors que les structures sanitaires font énormément défaut. « Les voisins doivent faire leurs valises dès le 6 décembre prochain car nous ne voulons plus être esclaves dans notre pays… ». Entrecoupé par des salves d’applaudissements et des chansons à la gloire du candidat Tshisekedi, Diomi Ndongala a appelé la population à la prudence face aux tentatives de corruption le jour de l’élection. « Toutefois, a-t-il lâché, prenez l’argent, mais ne votez pas ! »

Tour à tour, d’autres opposants se sont succédés à la tribune pour dénoncer tous les vices qui gangrènent le pays (chômage, kuluna, vol, pillage, prostitution, malnutrition etc.). Dans le lot, Thatcher Lusamba, Martine Ilunga, Mme Mbikayi… ont toutes décrit la misère noire dans laquelle baignent les Congolais en général. Pour elles, la seule solution d’y mettre fin est l’enrôlement massif pour pouvoir voter et installer Tshisekedi au pouvoir le 6 décembre prochain.

Tshieke Bukasa

LEAVE A REPLY

*