Les sourds congolais ont des projets, ils demandent d’être soutenus

1
61

C’est sous un thème véritablement interpellateur que l’Eglise Chrétienne Evangélique a célébré le samedi 27 septembre la Journée Internationale des sourds. La banderole immense qui accueillait les nombreux invités rappelait à tous que : «  les sourds sont aussi crées à l’image  et à la ressemblance de Dieu ».

L’interpellation ne s’est pas arrêtée au contenu de la banderole. Des hommes et des femmes étaient là eux-mêmes. Sourds certes, mais pétris de qualités qu’ils ont mises en relief pour le plaisir des personnes (bien)entendantes à travers une chorale exceptionnelle, le théâtre et le ballet, tout entièrement exécuté par les sourds eux-mêmes. Et lorsque le président national des Associations des sourds au Congo a pris la parole, chacun a compris la profondeur du message et la nécessité d’être toujours aux côtés des personnes vivant avec handicap.

Dans son mot d’exhortation,  le responsable de l’E.C.E.C, a fait savoir que, outre l’objectif d’évangéliser le peuple de Dieu,  son église œuvre également dans la prise en charge des sourds, compte tenu de leur situation sociale et de diverses difficultés  qu’ils rencontrent au sein de la société actuelle. C’est dans cet ordre d’idée qu’il a appelé les entendants à ne pas stigmatiser ni discriminer cette frange de la population, mais plutôt de l’approcher et communiquer avec elle, pour lui permettre de s’intégrer aussi dans la société. Il  a de même invité les sourds à se débarrasser du complexe d’infériorité et de multiplier des efforts dans les métiers qu’ils exercent, afin de montrer à tout le monde de quoi ils sont capables.

S’adressant au gouvernement, le responsable de l’E.C.E.E. a  demandé la création d’emplois spécifiques en faveur des sourds et a invité les responsables des entreprises à leur donner du travail au même titre que les entendants pour qu’il n’y ait pas discrimination.

De son coté, le prédicateur du jour a dans son adresse lancé un message de réconfort aux sourds présents et a révélé avoir connu des problèmes de surdité à l’âge de 5 ans. Il a rappelé les difficultés  rencontrées pour s’intégrer à l’école et la paix qu’il a ressentie dans son cœur quand il s’est mis à servir Dieu. Compte tenu de cette expérience, il les a appelés à ne pas toujours chercher à devenir entendant, a moins que cela soit la volonté de Dieu, mais à chercher premièrement le royaume des cieux. Le reste viendra après.

Pour sa part, Augustin Munza , président national de l’Association des sourds au Congo, a relevé les difficultés rencontrées par les sourds sur le plan de l’éducation, sanitaire, emploi, etc. il y a notamment l’absence des écoles spécialisées et adaptées aux enfants sourds, une faible attention des parents des sourds à l’éducation et l’instruction de leurs enfants, un déficit de matériels scolaires et outils spécialisés dans des écoles ,etc.

Il a à cet effet proposé au gouvernement de construire des écoles pour sourds dans les milieux reculés, promulguer une loi  qui sanctionne tout celui qui néglige l’éducation de ses enfants,…

Du point de vue emploi, Augustin a fait constater que la majorité des sourds sont chômeurs et ne sont que dans des activités informelles.

C’est ainsi qu’il a demandé au gouvernement, outre le besoin d’emplois, de mettre à leur disposition du matériel afin qu’ils exercent sans peine leurs différents métiers.

Avant de conclure son mot, le président des sourds a laissé entendre  que malgré toute leur volonté de créer un centre de formation en  «langue sourde» et un dictionnaire pour l’enrichir, son association rencontre des difficultés sur le plan financier. «  Nous demandons au gouvernement et aux personnes de bonne volonté de soutenir les projets des sourds… » a-t-il conclu.

Perside DIAWAKU

1 COMMENT

  1. Que Dieu vous benisse pour ce grand travaille que vous êtes entrain de faire, je suis madame keke luzayadio fondatrice de l’association jean v espoir et compassion pour personne handicapés porteuses de la trisomie 21 qui vient de naître dans le but de défendre les mm causes et aider les parents à recréer des liens avec lvivant en france, Aide Médico psychologique, j’avais mm envoyé les membres de mon association de venir assisté à cettre rencontre.
    on est ensemble pour ce combat, ils sont des personnes à part entière et qui doivent bénéficier tout les droits de la loi du 02 janvier 2002 et du 11 février 2005

LEAVE A REPLY

*