Les relations Russo-congolaises sont toujours au beau fixe

0
28
Ils étaient nombreux –  autorités politiques, députés, sénateurs et activistes de la société civile, ambassadeurs et chefs des missions diplomatiques accrédités en RDC, professionnels des médias, hommes d’affaires, etc.,  venus célébrer la fête nationale Russe avec Igor Evdokimov, ambassadeur de la Fédération de Russie, le vendredi 12 juin 2015, en sa résidence située sur l’avenue Pumbu, dans la commune de la Gombe.
Après avoir remercié ses invités, Igor Evdokimov  a retracé les grandes lignes de cette fête nationale et celles des relations russo-congolaises durant plusieurs décennies. «Comme vous le savez, les relations entre la Fédération de Russie et la République Démocratique du Congo n’ont pas toujours été simples et heureuses. Elles ont connu des moments de turbulences, en particulier au début des années soixante.
 Aujourd’hui, à la veille du cinquante-cinquième anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre nos deux pays, que nous allons célébrer le 07 juillet 2015, la situation est tout à fait différente. L’heure est non seulement à la normalisation, mais surtout au renforcement des liens entre nos deux pays. En ce moment, je peux déclarer que les relations russo-congolaises ont un caractère positif et fructueux», a-t-il martelé.
Il a, dans son allocution, rappelé quelques actions que son pays a menées en RDC, en vue de contribuer d’une manière ou d’une autre à son développement. Ces actions ont été menées sur les plans politique, éducatif, culturel, sécuritaire, etc.
Au chapitre éducationnel, il faut noter qu’en 2014, la coopération était très active avec 47 jeunes congolais de tous les coins de la RDC qui ont obtenus des bourses russes et maintenant font leurs études dans différentes universités russes.  Quant au secteur de la sécurité, plusieurs militaires russes font partis des casques bleus de la Monusco.
Cette fête a été instituée depuis 1994, le jour de l’adoption de la déclaration de souveraineté de la Russie (premier Congrès des députés du peuple de la République Socialiste Fédérative Soviétique de Russie, tenu le 12 juin 1990). Ainsi, la déclaration considère la souveraineté comme une condition naturelle et indispensable de l’existence de l’Etat russe, qui a une histoire et une culture multiséculaires et traditions profondément enracinées.
L’idée de cette déclaration est née au sein du Mouvement Politique Russie Démocratique, lorsque  les partisans des réformes des marchés et d’un Etat fort fondé sur la priorité des intérêts nationaux de la Russie avaient protesté contre le monopole  du pouvoir du Parti Communiste. En outre, vers la fin des années  1980 l’opinion publique s’était confortée dans l’idée que le Bureau politique du Comité Central du parti communiste de l’Union soviétique n’était pas en mesure de faire évoluer la société vers de réelles transformations socio-économiques.
Il faudrait noter que le nouveau nom de «Fédération de Russie» avait été adopté le 25/12/1991, et concrétisé un décret présidentiel du 02/06/1994, le jour de l’adoption de la déclaration de « Souverainté ». Et, le 12 juin avait été proclamé « fête nationale », conformément au décret présidentiel du 16 juin 1998.
Dorcas NSOMUE